Désinformations.com

Le beaujolais nouveau n'aura pas lieu

du Rédacteur Suprême
publié le 10-10-2007

Alors que la date fatidique approche, la France d'après peut-elle encore fêter le beaujolais nouveau en ayant porté à sa tête Nicolas Sarkozy, non buveur revendiqué ? "Non !", reconnaît-on dans les milieux viticoles proches du pouvoir, "ce serait indécent de fêter le beaujolais nouveau alors que notre Président offre un comportement exemplaire de sobriété".

Inquiétudes dans les coteaux
CC Wikimedia

La France des terroirs, de l'apéritif anisé et de la bonne chère a en effet élu à la Présidence de la République un joggeur anti-alcoolique militant qui n'avait pas hésité à revendiquer son aversion pour le vin en particulier et l'alcool en général pendant la campagne électorale.

On n'a vu que très exceptionnellement le plus petit président s'adonner aux plaisirs de Bacchus, le plus souvent pour de viles raisons de communication politique. On se souvient aussi de la scène de Nicolas Sarkozy ivre au G8, mais des sources élyséennes bien désinformées nous ont révélé depuis qu'il n'avait pas bu mais respiré seulement les effluves du verre de Vodka que lui avait offert son homologue russe Vladimir Poutine, "ce qui est bien la preuve qu'il ne boit jamais puisqu'un peu de vapeur de vodka a suffit à le rendre saoul".

Nos fidèles lecteurs se souviennent que déjà, en novembre 2003, le couple Sarkozy avait souhaité interdire la fête du beaujolais nouveau, essentiellement pour des raisons de sécurité et de lutte contre les déficits de l'assurance maladie.

Quatre ans après le coup d'essai, la stratégie sarkozienne connaît donc un succès définitif. Plutôt qu'une politique répressive qu'il est toujours difficile de justifier auprès d'une population versatile, le plus petit président de l'histoire de France a bénéficié du soutien des professionnels eux-mêmes pour mettre en oeuvre la "rupture alcoolique".

C'est donc grâce à l'autocensure, la nouvelle méthode de gouvernance des élites françaises, que Nicolas Sarkozy parvient cette année à imposer l'abstinence alcoolique.

Léopold Dubonchoix, porte-parole de l'intersyndicale mondiale des producteurs de beaujolais, nous confie les raisons profondes qui ont mené la profession viticole à renoncer à la fête du beaujolais nouveau : "de même qu'on ne parle pas de corde dans la maison d'un pendu, il nous a paru définitivement inapproprié de fêter le vin dans le pays d'un anti-alcoolique".

D'autres actes d'autocensure sont à anticiper. L'association française des anti-joggeurs pourrait se dissoudre à court terme, de même que les gîtes ruraux de France, dont le standing est, selon des sources bien désinformées, "indigne de la patrie d'un Président qui passe ses vacances avec des amis sur des yachts ou à Wolfeboro".

#beaujolais nouveau | #Nicolas Sarkozy

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 05-10-2007

Jack the Ripper enflamme la culture

suivant : 14-10-2007

Le Beaujolais nouveau 2007 sera mis en vente le jour de l'ouverture des soldes

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales