@desinfopointcom

La SNCF va créer une Direction de la Modélisation et de la Prévision des Horaires

du Rédacteur Suprême
publié le 13-04-2001

Le récent conflit entre les agents de conduite et la direction de la SNCF a mis une fois de plus en évidence les lacunes de la relation entre le transporteur national et ses usagers. Comme on le sait, le débat sur le service minimum a été relancé par une intervention de Jacques Chirac qui s'est scandalisé publiquement de n'avoir pas pu se rendre à Créteil en métro à cause de la grève. Face à l'ampleur de la situation, la SNCF a sollicité Fox T.Paddle pour soutenir une réflexion de fond et réfléchir à des solutions "one to one" mieux adaptées aux besoins des usagers les jours de grève.

Modéliser le temps : le nouveau défi de la SNCF au XXIème siècle
CC Wikimedia

La SNCF reste réticente à l'idée d'un service minimum, difficile à organiser en raison du manque d'effectifs non syndiqués les jours de grève. "L'idée d'un service minimum, pour séduisante qu'elle paraisse au premier abord, présente l'inconvénient d'être une solution trop rigide dans des moments où une flexibilité maximale est justement requise, autant de la part des cheminots que des usagers", observe Fox T.Paddle, le célèbre expert australien du marketing "one to one".

Pour atteindre cette flexibilité duale, Fox T.Paddle préconise de développer les moyens d'information des usagers pour faciliter la vie de chacun au moment où "les fondamentaux de l'approche individualisée globale" ne sont plus réunis : "quand la SNCF ne peut plus offrir le bon train pour emmener le bon voyageur au bon endroit et au bon moment, il est nécessaire de pallier les manques liés à la grève par une meilleure information".

Exemples de manques typiques des contextes de grève : l'absence de "bon train" et de "bon moment". Pourtant, note Fox T.Paddle, "il y a bien des trains qui peuvent rouler, même les jours de grève, la stratégie gagnant-gagnant sera donc d'organiser la rencontre des trains avec les voyageurs". A cet effet, le consultant international propose à la SNCF de "décliner un plan d'action en deux phases 
1. développer la pluridisciplinarité des équipes d'agents de conduite et de régulateurs du trafic de manière à réaffecter les non grévistes pour homogénéiser la qualité de service sur l'ensemble du réseau en cas de grève 
2. proposer aux voyageurs un système d'information
time to market de manière à leur permettre de connaître en temps réel les conditions de déplacement et d'adapter leurs projets de mobilité en conséquence".

A l'issue d'un kick-off meeting, les instances dirigeantes de l'entreprise nationale ont indiqué qu'elles accueillent "avec enthousiame" les propositions de Fox T.Paddle et que le projet "Cap Client" sera repositionné en fonction des potentialités fonctionnelles telles qu'elles seront exprimées par des Comités Projets qui vont être initiés dès le mois prochain.

Plus généralement, la SNCF comprend que la nécessité d'informer les usagers en temps réel dépasse le cadre strict des conflits sociaux : la nouvelle Direction de la Modélisation et de la Prévision des Horaires aura une mission transversale pour doter les acteurs du monde des transports en commun terrestre d'une visibilité statistique pérenne.

#SNCF | #modélisation | #prévision | #horaires |

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 10-04-2001

Publication du bulletin de santé de Lionel Jospin : un diagnostic accablant

suivant : 19-04-2001

Le Ministère de l'Education Nationale va mettre en place des cours de "Sens de la perspective et du temps" dès la rentrée de septembre 2001

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales