@desinfopointcom
credit33.fr

Grippe A H1N1 : que faire face à l'effroyable pandémie de niveau 21-D ?

correspondance du Microcosme
publié le 12-07-2009

Megève - Vingt-sept cas de grippe A(H1N1) ont été détectés dans une colonie de vacances près de Megève, apprend-on, de sources bien désinformées, auprès de la préfecture de Haute-Savoie. Brice Hortefeux, très expérimenté en matière d'immigration illégale et de lutte contre le terrorisme, a immédiatement placé les enfants en détention à vie dans des chambres hermétiques «prévues à cet effet». Les enfants, âgés d'une dizaine d'années, «tous pénalement responsables», sont originaires de la région parisienne et auraient pu être contact avec des domestiques mexicains. Le sous-préfet de Haute-Savoie, Jean-Yves Hazoumé, a précisé que 24 enfants et trois éducateurs étaient atteints, «tous de conditions sociales aisées». Onze autres enfants et deux éducateurs, issus de la banlieue modeste francilienne, ne présentent aucun symptôme.

Grippe A : l'hécatombe
CC Flickr - Sénat

Rappelons que la grippe porcine n'est plus appelée la grippe mexicaine depuis que le syndicat "El Cartello de la defensa de los trabajadores en Tijuana" a protesté de ce que cette appellation désobligeante portait préjudice au tourisme local et à l'attractivité territoriale pour les investisseurs et les commerçants. Interpol l'a donc affublée du nom de code "H1N1". De sources bien désinformées, l'ancienne joueuse de tennis professionnelle, Justine Hénin, aurait à son tour portée l'affaire devant la Cour de justice internationale pour "préjudice moral dû à assimilation fallacieuse et confusion douteuse visant à l'empêcher de revenir gagner une nouvelle compétition sportive". "Je ne vois pas pourquoi Lance Armstrong pourrait revenir gagner le Tour de France et pas moi", a-t-elle déclaré, sincèrement touchée.

Toujours est-il que le réseau terroriste H1N1 revendique désormais 27 victimes supplémentaires, principalement de dangereux adolescents passant soit disant leurs vacances à Megève. Il est vrai que l'incohérence frappe immédiatement les esprits : l'endroit est cher et dénué d'intérêt, sauf l'hiver à la rigueur pour y faire du ski, ce qui n'est pas possible l'été. Car juillet est bien en été. D'où une saine suspicion.

De sources bien désinformées, les services secrets ont été immédiatement dépêchés sur place, pour faire parler les terroristes. Certains seraient déjà passés aux aveux. Trois exécutions dans la salle des fêtes auraient permis de débloquer le dialogue. La DGSE a émis devant nous l'hypothèse que le réseau H1HN1 fomenterait une attaque massive avec l'appui logistique d'Al Qaïda. Le MI5 serait aussi sur l'affaire.

Roselyne Bachelot, ministre des franchises médicales, avec l'aide de Brice Hortefeux, ministre du refoulement inhumain, a mis en place une plan de vaccination massive. Seuls les 55 millions de Français de souche, sur pièces justificatives, pourront bénéficier de l'injection du produit conçu par les laboratoires Fixadroite. Le produit aurait, semble-t-il, des effets secondaires positifs en matière de pensée politique, obstruant sans céphalée l'artère cérébrale calcarine apportant au cervelet l'information politique essentielle au moment du vote. Pour mieux comprendre l'astucieux effet, le lecteur se rappellera que l'artère s'anastomose avec la carotide homolatérale par l'intermédiaire de l'artère communicante postérieure, via deux segments, le P1 pré-communiquant et P2 post-communiquant. Ainsi, ses branches corticales s'anastomosent avec les branches corticales de la cérébrale moyenne : il s'agit bien des anastomoses piales cortico-piemériennes.

Dans le fond, le terrorisme H1N1 a quelque chose de salutaire, en ramenant à la raison UMP les déviants écolos, voire socialos. Mieux, il contribuerait aussi à la relance de notre économie : "nous invitons d'ores et déjà la population à emmagasiner des victuailles et toutes autres formes de biens pour une mise en quarantaine de trois ans.", aurait ainsi annoncé lors d'une conférence de presse, Christine Largarde, ministre de l'économie déficitaire et de l'endettement abyssal.

Notre présidentissime Nicolas Sarkozy s'apprêterait ainsi à publier un décret interdisant toute forme de communication, politique ou non, jusqu'à sa réélection en 2012 : "je ne peux pas accepter que quelques énergumènes irresponsables, parfois cagoulés, sèment la panique au sein de la population qui se lève tôt le matin, que ce soit avec des chiens d'attaque de type pittbull ou en faisant l'apologie de H1N1. En disant cela, je me place du coté des victimes et je demande que l'on pense d'abord à elles."

#grippe A | #H1N1 | #Brice Hortefeux | #Roselyne Bachelot

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 11-07-2009

14 juillet 2009 : après le concert de Johnny Hallyday au Champs de mars, Nicolas Sarkozy prononcera un grand discours

suivant : 12-07-2009

Trouver son point G : les premiers touristes sexuels affluent en Gironde

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales