Désinformations.com

Kermit la grenouille, envoyé spécial à Berlin de Désinformations.com pour prendre la température

correspondance du Microcosme
publié le 09-11-2009

Pour rendre un hommage spéciale aux héros de de la chute du mur de Berlin, il nous fallait un reporter d'envergure internationale, ce qui est le cas de toute l'équipe de rédaction, et en premier lieu du Rédacteur Suprême, mais aussi une personnalité emblématique de ce moment exceptionnel. Kermit la grenouille avait 20 ans lorsque le capitalisme ensoleillé balayait enfin le bolchévisme pluvieux du sol allemand. Célèbre animateur pédagogue et grenouille journaliste, Kermit n'a pas hésité à se rendre sur place pour observer le changement climatique de la géopolitique européenne.

Il sait se frayer un chemin vers Helmut Khol et obtenir de lui une interview exclusive, "Helmut Schadenfreude" qui lui vaut le prix Pulitzer. La même année, il gagne le prix Goncourt pour avoir publié les "carnets ex post de Gorbatchev - 1989", qu'il remet en perspective avec la stratégie hollywoodienne de Ronald Reagan. Il emporte aussi, faisant quelques jaloux autour de lui, c'est bien normal, le prix Renaudot, sans prendre aucune substance hallucinogène, en relatant dans "Môa, François et les autres", un tête-à-tête imaginaire mais très bien désinformé, entre François Mitterrand et Margareth Thatcher lors d'un souper au cours duquel les deux chefs d'Etat évoquent l'avenir de l'Union européenne. Il est enfin récompensé du prix Nobel de la Paix pour avoir su faire le lien entre ces différents acteurs et mettre au point une stratégie politique, la Rana Politik, évitant l'affrontement nucléaire.

La première apparition médiatique de Kermit remonte à 1969 dans l'émission de télévision Hey Cinderella ("Salut Cendrillon"). Né d'un manteau vert pour femme qu'une amie de la mère d'Henson avait jeté à la poubelle et de deux balles de ping-pong pour les yeux, Kermit crève l'écran dans l'émission pour enfants "Sesame Street" dans laquelle il fait de fréquentes apparitions comme journaliste-reporter. C'est dans cette émission qu'il chante pour la première fois "Bein' Green" ("Être vert"), un hymne prémonitoire à la percée des idées écologiques. Visionnaire, Kermit avait alors 40 ans. Il en a aujourd’hui 60. Et ses prédictions n'étaient pas de vaines promesses.

C'est pourquoi le Rédacteur Suprême a décidé à l'unanimité d'envoyer Kermit couvrir les cérémonies de la chute du mur de Berlin, séisme politique qui secoua sa vie à mi-chemin.

Tout le monde se souvient de Kermit interprétant les suites pour violoncelle de Bach au pied d'un mur se fissurant. Il fallait y crôare et ce fut son cas. Ce fut aussi, les images le montrent clairement, Kermit qui, saisissant une masse à pleines palmes, entraîna à sa suite une foule hésitante démolire le mur de la honte.

Héros de la démocratie triomphante, Kermit avait été longtemps agent secret et assurait le passage d'Allemands de la RDA vers la RFA contre quelques mouches. C'est en raison de ses activités de passeur de clandestins illégaux sans papier que la célèbre émission qu'animait Kermit fut baptisée "rue sésame", clin d'oeil malicieux à Ali Baba qui d'un "sésame ouvre-toi" faisait basculer de gigantesques portes de pierre et s'ouvrir le chemin vers l'opulence que 40 voleurs recelaient dans une caverne totalitaire.

Kermit a fait ensuite carrière et est devenu le présentateur-vedette du Muppet Show, dénonciation habile et en filigrane du jeu de marionnettes auquel l'URSS se livrait sur ses "alliés" du pacte de Varsovie. Nominé aux Oscar, grand reporter de guerre (il couvre la guerre du Vietnam, prenant des risques inouis d'immersion en marécages ennemis), champion de tennis, il remporte Wimbledon 7 fois d'affilée, ses adversaires ayant du mal à le repérer bondissant sur le gazon britannique. Vedette internationale, Kermit a bien entendu son étoile sur le célèbre Walk of Fame à Hollywood.

Nous attendons son premier grand reportage dans la semaine: un recueil de ses photos, "Berlin Go", qui sera publié chez Désinformations.com, pour les fêtes de fin d'année. Pensez-y ! Un superbe cadeau pour vos proches, notamment les plus jeunes qui n'ont pas connu cet événement politique majeur.

#mur de Berlin

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 08-11-2009

Eric Besson fonde l'ordre Philippe Pétain, «pour les défenseurs de l'identité nationale et des droits de l'homme de souche»

suivant : 09-11-2009

Sarkozy était à Berlin le 9 novembre: Kermit la grenouille témoigne

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales