@desinfopointcom

La NASA découvre de l'eau sur la lune : Halliburton se dit intéressé

correspondance du Microcosme
publié le 14-11-2009

Washington - De l'eau gelée sur la Lune, en "quantités importantes". La NASA vient fièrement d'annoncer sa découverte. La NASA avait précipité 9 octobre dernier deux engins spatiaux près du pôle sud lunaire afin de soulever un important panache de poussières et de débris. Les premières analyses ont mis en évidence la présence d'eau, sous forme de glace et de vapeur. "Le violent impact a soulevé du fond du cratère un panache de vapeur de 1,6km de haut", précise Albert Eingoodchoice, vaporologue de la NASA. Les scientifiques de la NASA ont travaillé sans relâche pour analyser les données transmises par la sonde, équipée de spectromètres. "Oui, nous avons trouvé de l'eau, et beaucoup", a expliqué lors cours d'une conférence de presse Anthony Goodchoice, principal responsable scientifique de la mission LCROSS de la NASA. Maintenant qu'on a bien compris que la NASA avait trouvé de l'eau sur la lune, passons à la suite.

L'exploitation de l'eau sur la Lune : du rêve à la réalité ?
Crédit : Guillaume Cannat/ Le Guide du ciel

La consommation de l'eau a été multipliée par 10 depuis 1900, et beaucoup de régions du monde atteignent les limites de leur approvisionnement en eau. Selon L'UNESCO, en 2020 l'eau sera un problème mondial sérieux. La population du monde va probablement augmenter de 45% d'ici 30 ans, tandis que l'écoulement d'eau douce augmente de 10%. Un tiers de la population fait déjà face à des privations d'eau. Les effets de ce dessèchement de la terre comprennent la maladie, la malnutrition, l'échec de récolte et "l'échec de l'intégration nationale", a voulu ajouter Eric Besson, ministre des relations afghanes. A l'heure où les réserves s'épuisent donc, il est temps de laisser les professionnels gérer l'eau : l'eau doit être cotée en bourse.

Dans ce contexte, la découverte d'eau sur la lune par la NASA est une aubaine qui n'a pas échappé à la puissante et généreuse compagnie Halliburton : "la lune, en termes de paysage, c'est un peu comme l'Iraq, mais sans les Iraqiens...on devrait pouvoir conquérir facilement ce territoire et y installer d'importantes bases militaires d'approvisionnement en eau pour le Nasdaq !", triomphe Dick Cheney Jr qui a repris les commandes de la société. Tintin aurait été rappelé pour repartir sur la lune, histoire de soigner l'image marketing de l'opération "A l'eau sur la Lune".

Halliburton avait déjà obtenu, en 2004, l'exclusivité de l'exploitation de l'eau sur la planète Mars, ainsi que nous l'avions révélé à l'époque à nos lecteurs.

Reste le motif d'invasion. Les Chinois sont les nouveaux amis des Etats-Unis. Les Russes sont vigilants mais sans doute dans l'incapacité d'une riposte militaire sérieuse. Par ailleurs, cela leur permettrait de mettre à profit ce grand moment médiatique pour pacifier leurs Républiques agitées.

La Maison Blanche réévalue le programme de vols spatiaux habités et s'apprête à faire d'importantes annonces. L'astronaute Buzz Aldrin, qui marcha sur la Lune avec Neil Armstrong en 1969, s'est dit heureux de cette découverte, mais estime que "les gens vont réagir de façon excessive à cette nouvelle et se dire "allons faire la ruée vers l'eau sur la Lune". Cela ne se justifie pas", nous a-t-il confié. Selon lui, les Etats-Unis devraient plutôt concentrer leurs efforts sur l'exploration de Mars. De sources bien désinformées, en plus de la lune, "qu'il faut absolument démocratiser", précise Jimmy Goodchoiceune autre destination est envisagée : Mars.

C'est tout Barack Obama, ça : porter l'espoir à des horizons plus lointains encore. D'ailleurs, le plan com "attack Mars" est déjà au point et reprend les grandes lignes des plans précédemment établis lors de la guerre interplanétaire menée par G.W.Bush. "La liberté de la Lune passe par la démocratisation de Mars" indique David Axelrod, qui est au Président des Etats-Unis, mais en beaucoup plus pâle, ce que l'immense Henri Guaino est au Présidentissime Nicolas Sarkozy.

Ce dernier s'apprêterait d'ailleurs à riposter en préparant l'invasion de Neptune, la planète qui porte le nom du dieu grec des Mers et des Océans. "Si avec ça on n'y trouve pas de la flotte..." aurait bougonné le fraîchement lettré Nicolas Sarkozy.

#Halliburton | #Henri Guaino | #planète Mars | #Lune |

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 13-11-2009

Vaccin contre la grippe A H1N1 : l'effet secondaire Dubonchoix

suivant : 17-11-2009

Soupirs de soulagement après les 11 décès dus à la grippe A H1N1

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales