@desinfopointcom

Soupirs de soulagement après les 11 décès dus à la grippe A H1N1

du Rédacteur Suprême
publié le 17-11-2009

Le gouvernement a fait part de sa "satisfaction" après la publication hier du bulletin de l'Institut national de veille sanitaire (InVS) qui relève une augmentation subite, en fin de semaine dernière, du nombre de décès liés à l'épidémie de grippe A H1N1. Les marchés ont immédiatement salué cette bonne nouvelle par une hausse de 6,66% des actions des laboratoires pharmaceutiques. Lors d'un point presse, le docteur Henri-Jean Dubonchoix, récemment nommé coordonnateur de la pandémie directement attaché auprès du présidentissime Nicolas Sarkozy, a déclaré que "tous les services de l'Etat suivent avec attention l'évolution du virus et sont prêts à réagir".

Roselyne Bachelot, ministre des piqûres, a bien entendu été la première à réagir à la publication du rapport de l'InVS en se félicitant d'une "excellente nouvelle qui montre que la nécessité pour tous de se faire vacciner". La ministre est en particulier "soulagée" de constater enfin l'émergence d'un vrai risque de pandémie. "Avec la peur que nous allons pouvoir entretenir, les récalcitrants vont être enfin motivés pour se vacciner et nous écoulerons nos stocks", se réjouit la ministre déléguée à l'économat, qui ajoute que "la psychose permettra aussi d'écouler les stocks de masques".

C'est le rôle du docteur Henri-Jean Dubonchoix, ancien expert consultant indépendant pour plusieurs industriels chimico-pharmaceutiques, de coordonner la psychose et, si possible, la panique des Français pour "sauver des vies".

Selon le docteur Dubonchoix, "l'incurie des citoyens qui se laissent influencer par les rumeurs infondées sur la dangerosité supposée du vaccin anti H1N1 nous mène tout droit à la catastrophe sanitaire majeure". Grâce à la recrudescence des décès et surtout à leur médiatisation, c'est toute l'Humanité qui sera sauvée. "Il vaut mieux risquer des fourmis dans les bras plutôt que de mourir de la grippe A dans des souffrances atroces", souligne le nouveau conseiller médical de Nicolas Sarkozy.

Le gouvernement prépare par ailleurs un plan médias massif pour relayer toute mauvaise nouvelle concernant la pandémie espérée de grippe A H1N1.

Chaque nouveau décès devra impérativement faire la Une des journaux de 20h à la télévision et être relayé par les radios lors de chaque flash info. Les victimes de la pandémie se verront rendre un "hommage de la Nation" tous les dimanches à 11h, lors d'une grand'messe à laquelle participera notre présidentissime, chanoine de Latran, servie soit à Notre-Dame de Paris, soit en l'église Saint Louis du Lavandou, selon que notre Sauveur se trouvera dans la capitale ou chez Belle-Maman.

Enfin, nous savons grâce à des sources sûres et extrêmement bien désinformées que des statisticiens de l'InVS ont été missionnés pour gonfler les chiffres des victimes du H1N1. "Pas question de risquer de dépendre d'éventuelles variations quotidiennes du nombre des décès", se justifie Henri-Jean Dubonchoix, qui précise que "une bonne communication de crise repose sur la mobilisation de tous".

Le nombre de victimes fera l'objet d'une prévision hebdomadaire, révisée en fonction des sondages et des projets gouvernementaux remis en cause par les parlementaires UMP. En cas de rejet de la réforme des collectivités territoriales, on pourrait ainsi atteindre 5.000 décès annoncés quotidiens.

#grippe A H1N1 |

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 14-11-2009

La NASA découvre de l'eau sur la lune : Halliburton se dit intéressé

suivant : 18-11-2009

Grippe A H1N1 : après les fermetures d'établissements scolaires, les hôpitaux

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales