@desinfopointcom
credit33.fr

Elections régionales : l'affaire Bruni Biolay ferait gagner l'UMP dans 7 régions

correspondance du Microcosme
publié le 13-03-2010

Dernier sondage de notre Institut Désinformation et Opinion Francophone (Idof) : l'UMP l'emporterait dans 7 régions. De sources bien désinformées, nous pouvons affirmer que l'UMP bénéficierait pleinement de l'effet "affaire sexe torride" de Carla Bruni et Benjamin Biolay, pour emporter dès le premier tour 7 régions. La stratégie de communication de l'Elysée aura donc fonctionné à plein. Certes, le vote n'a lieu que demain. Mais notre sondage est net et sans ambiguïté. L'UMP obtiendrait 54% des votes dès le premier tour dans 7 régions, et 49% en moyenne nationale.

La technique de communication soigneusement préparée dans les salons discrets de l'Elysée aura donc été payante. Les 7 régions seraient notamment la région PACA, réputée pour ses soirées glamour et dissolues, notamment sur la Cote d'Azur. Les Pays de la Loire basculeraient dans un réflexe prude et de protection de la vie privée du couple présidentialissime.

George Frêche serait battu, et c'est une surprise, par l'UMP, dans un Languedoc Roussillon à la recherche d'un peu plus de finesse et de voix plus fades. La Champagne Ardennes retrouverait le goût des bulles de luxe. La Corse resterait Corse. Mais là, Carla Bruni n'y est pour rien.

Le renversement de situation aurait failli rater en raison du buzz autour de l'orteil de Mylène Farmer, alors que Carla Bruni avait déjà préparé son plan de communication au moyen d'une robe moulante laissant deviner sa nudité. Le plan B, Carla Bruni - Benjamin Biolay a donc dû être mobilisé de toute urgence pour relancer la campagne politique de l'UMP. De sources bien désinformées, un plan B2 prévoyait de révéler la liaison torride et triangulaire entre Carla Bruni, Mylène Farmer et Nicolas Sarkozy. Le choix de Benjamin Biolay aura été retenu pour mieux "victimiser le présidentissime et valoriser son courage dans ses combats personnels"

Au siège du parti socialiste, le silence masque mal la consternation. "J'avais pourtant rappelé que les 35 heures étaient une réforme formidable", se plaint Martine Aubry, première sectaire du PS, "ne peut-on imaginer un coup de foudre avec George Frêche, une relation tumultueuse expliquant nos différends ?" suggère-t-elle. Maxime Dubonchoix, son fidèle conseiller en communication, suggère plutôt "une stratégie de victimisation de type Susan Boyle : au-delà d'un profil merkelien, la grâce d'une voix envoûtante..."

La réponse politique socialiste pourrait venir dans l'entre deux tours.

#resultat elections regionales

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 13-03-2010

Rumeurs sulfureuses : Carla Bruni et Benjamin Biolay contre X sur Twitter

suivant : 13-03-2010

Jean Ferrat est mort : le parti communiste progresse de 3 points dans les intentions de vote

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | contact | à propos des cookies | mentions légales