@desinfopointcom
credit33.fr

Sujets du bac 2010 : Nicolas Sarkozy procédera aux derniers arbitrages en conseil des ministres ce mercredi matin

du Rédacteur Suprême
publié le 18-05-2010

Suite au rapport de la Cour des Comptes sur l'échec patent de l'Education Nationale pour assurer la réelle égalité des chances à moindre coût tout en rendant possible un retour sur investissement pour le budget de l'Etat, le présidentissime a décidé de gérer le dossier "en direct". Sa stratégie est implacable : la lutte contre l'échec scolaire repose d'abord sur la remise en question des "méthodes pédagogiques dépassées" mises en oeuvre par le Mammouth. Sa logique est inattaquable : "ce que moi je comprends, on ne peut pas exiger plus des élèves". La remise en cause du baccalauréat est la conséquence nécessaire de ces constats.

Le présidentissime considère en effet que l'on doit soigner l'Education nationale par le haut, c'est-à-dire par le diplôme le plus élevé délivré à sa connaissance par l'institution : en cette période où les candidats au baccalauréat entament la dernière ligne droite des révisions, il a décidé de valider personnellement les épreuves 2010.

Fait rarissime dans l'histoire moderne de l'Elysée, commencée en 2007, plusieurs conseillers de Nicolas Sarkozy l'on alerté sur les dangers d'une telle implication personnelle, avançant avec force courage mais néanmoins beaucoup de diplomatie l'argument selon lequel le présidentissime "n'a peut-être pas toutes les compétences et la légitimité pour arbitrer les sujets dans toutes les matières".

La réaction de Sauveur de l'Europe ne s'est pas fait attendre. C'est une volée de bois vert que se sont pris les collaborateurs d'un présidentissime sûr de lui et de ses connaissances.

"J'occupe la plus haute fonction de l'Etat et donc de la France que j'ai été élu alors la règle est simple : les jeunes n'ont vraiment pas besoin de comprendre des trucs que moi je ne comprends pas pour réussir aussi bien dans leur vie que moi", a expliqué en substance Nicolas Sarkozy.

"Je n'ai pas été élu pour que des jeunes continuent qui restent sur le chemin de la réussite scolaire parce que des psychopathes encartés à l'Education Nationale leur ont posé des sujets que même moi je ne comprends rien", a précisé un présidentissime très agacé, "alors la Princesse de Clèves, c'est fini, les intégrales qui ne servent à rien dans la vie quotidienne, c'est fini, l'histoire c'est moi donc celle que les syndicalistes enseigne c'est fini, et pareil les sujets de philo qu'on se demande ce qu'ils veulent dire quand on a fini de les recopier, c'est fini aussi !"

Un groupe de travail légitimement présidé par le présidentissime a donc formulé des propositions qui seront entérinées ce mercredi en conseil des ministres. Outre une simplification des sujets dans les matières sensibles (philosophie, histoire, jogging), les sujets seront diffusés sur les sites internet de l'Education Nationale, de l'Elysée et de Désinformations.com une semaine avant chaque épreuve.

#sujet du bac 2010

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 18-05-2010

Niqab - Altercation entre deux femmes : la République fait appel à Batman

suivant : 19-05-2010

Retraites - Les propositions du parti socialiste provoquent les larmes de Juliette Binoche

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales