@desinfopointcom
credit33.fr

Inquiétant rassemblement de sectes internationales en Afrique du Sud

du Rédacteur Suprême
publié le 11-06-2010

C'est dans une étrange indifférence des médias de tous les continents que l'on est en train d'assister à un rassemblement sans précédent de victimes de mouvements sectaires, qui convergent depuis quelques jours en Afrique du Sud. Les adeptes de ces sectes se rassemblent dans des stades, bariolés de couleurs vives, avec des banderoles, en chantant très fort. Des citoyens français sont eux aussi victimes de cette vaste migration sectaire : certains achètent des coqs sur place, après s'être vu confisqué le leur de souche à la douane. Dès qu'il a eu connaissance de cette "tragédie humaine", Nicolas Sarkozy a décidé d'interrompre une partie de billes dans la cour de l'Elysée avec son copain Vladimir Poutine, de passage à Paris pour s'acheter un nouveau costume. "C'est pas croyab' qu'au 21ème siècle qu'on vit personne n'ait vu venir ce rassemblement !", a-t-il crié contre son gouvernement.

Le présidentissime a en effet immédiatement réuni les deux ministres de son gouvernement, Claude Guéant et Henri Guaino, pour que des solutions concrètes soient apportées au problème des sectes en Afrique du Sud.

"C'est quand même pas croyab' que personne n'a rien fait et que je vais aller encore devoir faire le boulot moi-même pour empêcher toute l'Humanité de sombrer dans le sectarisme", s'est-il ému, tout en cherchant à enfiler son costume de Sauveur de la Paix du Monde, qui a un peu rétréci au lavage depuis les sombres événements de la Géorgie. "Et comme par hasard ça se passe en Afrique", a-t-il analysé, ce qui prouve selon lui que, contrairement à ce qu'affirmaient ses détracteurs, "l'homme africain a décidément bien du mal à entrer dans l'Histoire !".

Le présidentissime s'est aussi plaint que cet événement "gravissime" l'importunait alors qu'il avait d'autres choses "importantissimes" à faire comme boucler la moralisation de la capitalisation du journal Le Monde.

Nicolas Sarkozy veut aller vite et entend ramener la paix civile en Afrique du Sud "d'ici un mois". Le présidentissime considère ainsi que "si le 12 juillet tous ces fanatiques ne sont pas rentrés chez eux il faudra en tirer les conséquences et envisager de sacrifier les vies de quelques-uns pour sauver le monde".

Une solution élégante, soufflée par son camarade Vladimir Poutine pendant qu'ils jouaient à Call of Duty sur le présidentissime PC, consisterait à organiser un débarquement militaire en Afrique du Sud pour neutraliser par la force les gourous de toutes les sectes et protéger la population indigène. Le recours à l'arme nucléaire serait envisagé "dans un deuxième temps", a confié Nicolas Sarkozy après s'être fait tirer dans le dos par Vladimir Poutine pour leur dixième Death Match dans Quake IV.

#Afrique du Sud

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 10-06-2010

Bac philosophie 2010 : tous les sujets concerneront le présidentissime Nicolas Sarkozy

suivant : 13-06-2010

Alain Marleix présentera le redécoupage électoral de la Wallonie au prochain conseil des ministres

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales