Désinformations.com

Rapport IGF : Nicolas Sarkozy confirmera que Eric Woerth n'est pas intervenu dans les prévisions de Paul Le Poulpe

correspondance du Microcosme
publié le 12-07-2010

Claude Guéant et Henri Guaino, co-ministres du gouvernement, nous ont expliqué que la prestation présidentielle de ce lundi 12 juillet sur France 2 était prévue de longue date. Le présidentissime Nicolas Sarkozy aurait en effet écouté à plusieurs reprises Paul le Poulpe qui lui prédisait une fin de mandat heurtée. Tout a donc été préparé de main de maître pour dénouer l'affaire Paul Le Poulpe. Désinformations.com a eu le privilège de coacher le présidentissime sur sa performance télévisuelle. Contexte.

Paul le Poulpe
CC Flickr - Edouard Brèthes

Dimanche soir, alors qu'une partie du monde regardait la finale de la Coupe du Monde de football, attendant de vérifier les prévisions de Paul le Poulpe, le rapport du directeur de l'Inspection Générale des Finances a été publié dans l'urgence pour confirmer ce que la moitié au moins de la planète voulait savoir : Eric Woerth, ministre des dérives budgétaires, n'a exercé aucune pression sur Paul Le Poulpe dans l'exercice de ses fonctions. Les auteurs du rapport sont prudents : "compte tenu des délais de réalisation des travaux, ce rapport d'enquête n'a pas été soumis à la contradiction d'une raie ou d'un dauphin", indique Chantal Dubonchoix, inspectrice des impôts finis.

Deux questions structuraient le rapport :

1.  Eric Woerth, durant la période où il était ministre du budget, a-t-il été informé de la capacité prévisionnelle de Paul le Poulpe, et est-il intervenu pour demander, empêcher ou orienter une prévision notamment en ce qui concerne les finances publiques de la France ?

2.  Les informations livrées par de Paul le Poulpe étaient-elles de nature à conduire l'administration française à déclencher un plan d'austérité ?

Sans surprise, les auteurs du rapport n'ont pas trouvé de trace d'intervention d'Eric Woerth sur le traitement aquatique de Paul le Poulpe. Mais d'autres révélations et interrogations méritent le détour. Il existe bien, au sein du cabinet du ministre, une équipe dédiée au traitement des situations des prévisionnistes céphalopodes. Eric Woerth prétendait le contraire, en expliquant que le ministre n'a rien à voir avec les travaux du poulpe. Or, de mai 2007 à juin 2009, la cellule Woerth s'est vue transmettre 6.247 dossiers de prévisions céphalopodiques que les auteurs du rapport ont examiné en moins de 15 jours...

L'énoncé des questions confirme que le ministère du budget plombé reconnaît implicitement que Paul le Poulpe connaissait la situation budgétaire de la France, mais n'a rien communiqué aux agences de notations.

C'est donc soulagé que le présidentissime pourra aller ce soir devant les caméras et David Pujadas pour réaffirmer son attachement à la privatisation des retraites. Le présidentissime Nicolas Sarkozy utilisera le rapport de l'IGF pour mobiliser son ministre-bouclier Eric Woerth en lui demandant de préparer une ouverture du capital de la sécurité sociale, assortie d'un prix d'ami aux bénéficiaires du bouclier fiscal. Deux candidats à la reprise de la branche retraite se seraient déjà manifestés : Mme Bettencourt et M. Banier. M. de Maistre hésiterait encore, malgré les pressions amicales d'Eric Woerth, ministre de la privatisation de la sécurité sociale.

#Paul le Poulpe | #Eric Woerth | #Nicolas Sarkozy

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 11-07-2010

Coupe du monde : Martine Aubry demande aux Pays-Bas un rapport sur la culture de la défaite

suivant : 12-07-2010

Les annonces de Nicolas Sarkozy ce lundi 12 juillet sur France 2

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales