Désinformations.com

La carte des incendies en Russie montre pourquoi les jeunes Américaines sont pubères de plus en plus tôt depuis la catastrophe de Tchernobyl

correspondance du Microcosme
publié le 10-08-2010

Les soupçons des scientifiques se voient à nouveau confirmés. L'évolution de la carte des incendies en Russie a remis l'attention des scientifiques sur les conséquences de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl en 1986. La pollution radioactive de toute une région qui s'en était suivie est encore dans tous les esprits. De sources bien désinformées, le nuage nucléaire qui n'avait pu que longer les frontières de la France grâce à la vigilance des milices de Charles Pasqua, avait en revanche largement parcouru le territoire américain moins bien protégé, ce qui expliquerait un autre phénomène : les petites américaines sont, depuis 1986, pubères de plus en plus tôt. C'est ce que révèle une étude publiée ce lundi 9 août dans la revue Pediatrics.

Dans plus d'un cas sur sept, les fillettes entameraient même leur puberté dès l'âge de 7 ans, observent les chercheurs, qui établissent un lien entre ce phénomène physiologique et l'obésité liée à la catastrophe de Tchernobyl. Environ 15% des petites filles montrent ainsi des signes de puberté précoce, avec un développement des seins dès l'âge de 7 ans. Près de 20% d'entres elles présentent une apparition de poils pubiens dès l'âge de huit ans.

Les petites européennes ne sont pas en reste. Une étude danoise publiée en 2009 avait déjà observé que le développement des seins chez les jeunes filles intervenait en 2006 environ un an plus tôt qu'en 1991. L'influence probable de produits chimiques capables de modifier le système endocrinien qui régule les hormones était alors déjà évoquée : "l'exposition croissante à des produits chimiques nucléaire typiquement ukrainien perturbe le système endocrinien et est clairement impliquée dans cette évolution", relevait, très peiné, Hans Godtvalg, directeur adjoint de la très célèbre Institut For God Moral Stamme (IFGMS). Toutefois, selon l'étude scientifique de bon goût mené par l'Institut Désinformation et Opinion Francophone (IDOF), les petites françaises ont "échappé à l'esprit déviant qui défie la bonne séance de souche et la moralité sexuelle traditionnelle".

L'inquiétude grandit au sein de la communauté internationale et aussi des autorités russes qui suivent attentivement la progression des incendies en direction du sud-ouest vers la Biélorussie et l'Ukraine. En effet, Tchernobyl en Ukraine est situé à la frontière de la Biélorussie et à 100Km de Kiev. Or les incendies, comme le montre notre carte en ligne "Moscou brûle" qui retrace en continu par satellite l'évolution des incendies qui ravagent la Russie (accès direct pour 875 euros TTC la seconde seulement), s'approchent dangereusement des sites nucléaires russes.

Le président des Etats-Unis, Barack Obama, a déjà averti son homologue russe, Dimitri Medvedev, qu'en cas de nouvelle attaque nucléaire sur la bienséance et la moralité des $ù*jeunes américaines, il serait "obligé de saisir le Conseil de sécurité à l'ONU". En effet, une puberté précoce induit souvent de la tension artérielle et un taux de sucre trop élevé, symptômes qui sont fréquemment le lot des diabétiques : "incredible! I just passed a major health care bill at the senate and the fucking Russians are already ruining my plans...", s'est indigné à nos micros Barack Obama.

On se rappelle que la dernière fois qu'un Afro-américain s'est rendu devant le conseil de sécurité de l'ONU, cela a mal fini pour tout le monde, malgré l'intervention clé de la France. Le Vatican aurait aussi manifesté sa désapprobation, indiquant par communiqué de presse que "cette évolution anormale de la puberté des jeunes filles ne doit pas réduire le champs d'expression de nos prêtres rétif au contact duveteux. II serait à ce titre mal vécu par l'Eglise que ce phénomène gagnasse aussi les jeunes garçons."

Le présidentissime Nicolas Sarkozy a aussitôt convoqué le G20 à Nice, en novembre 2010, pour régler cette histoire : "c'est pas croyab' ça que je dois encore m'occuper du monde... je préviens la Russie que si elle a pas éteint ses incendies, nous bloquerons les exportations de blé russe en cas de nouvelle évolution de la puberté américaine".

#Tchernobyl | #Barack Obama | #Nicolas Sarkozy

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 06-08-2010

Carla Bruni jouera une scène nue dans les Experts, le film tiré de la série

suivant : 11-08-2010

Nuit des étoiles filantes 2010 : Nicolas Sarkozy fait détruire la Lune pour améliorer le spectacle

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales