Désinformations.com

Menaces de brûler le Coran : le pasteur Terry Jones montre que la connerie reste la valeur la mieux partagée au monde

du Rédacteur Suprême
publié le 09-09-2010

La connerie transcende les nations et les religions. Chaque pays, chaque culture, chaque ethnie a ses cons, caducs ou débutants (source : Wikipedia copiant-collant Georges Brassens). Malgré tout le potentiel d'échanges humains de grande qualité qu'ils portent en eux, les meilleurs cons disposent malheureusement d'une telle étendue de connerie qu'ils en sont réduits à vivre dans la haine. Et en plus ces cons rencontrent d'autres cons qui font le buzz pour la moindre de leur connerie. Le pasteur Terry Jones illustre ainsi, plus que de raison, la formidable capacité des cons à vivre et s'exprimer en liberté, tout en suscitant l'intérêt des médias. Réfugié derrière le premier amendement – celui qui garantit la liberté d'expression – le chef évangéliste du "Centre colombe pour aider le monde" (sic) paraît plutôt travailler pour le deuxième – celui qui permet à chaque con yankee de porter une arme. Analyse et premier bilan de cette triste affaire avec Alain-Emmanuel Dubonchoix, consultant pour Désinformations.com, philosophe titulaire de la chaire "vivre avec les cons" de l'université libre satirique francophone du bon goût.

"Comment faire pour lire le Coran une fois qu'il l'aura brûlé ?"
CC Flickr - Deivid Photography

Alain-Emmanuel Dubonchoix souligne en premier lieu les caractéristiques ontologiques du con de première classe qui réussit le carton plein dans la provocation : "choisir la date du 11 septembre montre que Terry Jones sait se mettre à la hauteur des terroristes en ramenant la tragédie au rang de règlement de compte de niveau cours d'école pour sous-cultivés", explique-t-il, avant d'aller plus loin en insistant sur "l'amalgame entre terroristes du 11 septembre et l'Islam qui relève de la connerie pure".

Bien entendu, la symbolique de la destruction du livre sacré par le feu n'a pas échappé à Alain-Emmanuel Dubonchoix : "tout en évoquant l'idée de la purification par le feu, Terry Jones cherche à se faire victimiser par tous ceux qui compareront son geste aux autodafés nazis". On fera mieux, selon notre consultant en philosophie, de poser "la seule vraie question" au premier représentant de la connerie mondiale en Floride : "mais comment va-t-il faire pour lire le Coran une fois qu'il l'aura brûlé, ce con ?"

Enfin, le titulaire de la chaire "vivre avec les cons" de l'université libre satirique francophone du bon goût s'en prend aux médias : "allez voir sur Google News, ce con a eu droit en quelques heures à des centaines de références dans les journaux", se lamente Alain-Emmanuel Dubonchoix, qui condamne "le buzz planétaire relayé par des cons relatifs pour faire la promotion d'un con absolu".

"D'ailleurs, même à Désinformations.com, vous en êtes au deuxième article sur le sujet en moins de 24 heures !", remarquait perfidement notre consultant, juste avant d'être convoqué à la DRH du web-journal satirique-mais-faut-pas-exagérer pour recevoir en mains propres sa lettre de licenciement.

Pourtant, certains experts cherchent une lueur d'espoir dans l'affaire Terry Jones. Ainsi, Paul-André du Taillan-Bourgueil y voit "l'opportunité de relancer les recherches sur la production d'électricité par les cons", reprenant une publication du professeur Bazeloberg en 2003 qui avait montré le potentiel énergétique de la connerie. "Il y aura tellement de cons autour de Terry Jones que ce serait vraiment dommage de ne pas profiter de ce moment pour prouver une bonne fois pour toute que la connerie peut devenir la première source d'électricité dès cette décennie", analyse notre expert en marchés financiers.

Barack Obama a demandé une audience à Paul-André du Taillan-Bourgueil, se déclarant "très excité par cette perspective de croissance économique". Même s'il est probablement déjà trop tard pour une exploitation industrielle de l'électricité produite par les cons dès ce 11 septembre 2010, le président des Etats-Unis veut "être prêt" pour le dixième anniversaire de la tragédie du World Trade Center et du Pentagone : "vu le spectacle affligeant de cette année, il y a fort à parier sur un rassemblement de cons sans précédent le 11 septembre 2011", aurait sobrement prédit Barack Obama.

#Coran | #Terry Jones | #connerie

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 08-09-2010

Terry Jones veut brûler 200 exemplaires du Coran le 11 septembre : le cours du papier grimpe de 150 points

suivant : 09-09-2010

Anniversaire du 11 septembre : vers une célébration des attentats désormais riante ?

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales