Désinformations.com

Ben Laden hors de cause dans la prise d'otage à la maternelle de Créteil

correspondance de Guernesey
publié le 29-10-2001

La préfecture du Val de Marne a fait état ce week-end d'éléments permettant de mettre hors de cause le leader charismatique de la droite musulmane dans les événements sanglants de la maternelle de Créteil.

Créteil, terre de contrastes
CC Wikimedia

Jeudi dernier, une bande de ravisseurs lourdement armés et cagoulés, avait fait irruption à la maternelle des Grandes Jobasses, prenant en otage la classe de mademoiselle Fanchon et ses trente-cinq enfants. Les ravisseurs exigeaient que leur soit remis le gros camion de pompier rouge, celui avec le gyrophare clignotant, qui avait été saisi par Mlle Fanchon au cours d'une perquisition dans le sac du goûter du petit Simon B. La détention d'appareil électroménager est en effet prohibée par l'établissement des Grandes Jobasses, et malgré l'installation d'un portique de détection à l'entrée de l'école, les instituteurs doivent faire face à une montée croissante de l'indiscipline.

Les ravisseurs, qui menaçaient de lacérer les jupons de Mlle Fanchon à coup de cutters, ont été facilement maîtrisés et appréhendés par le GIGA (Groupe d'Intervention des Galopins Armés) ; c'est au cours de cette intervention que l'un des ravisseurs, brutalement démasqué par un membre du commando, s'est mis à saigner fortement du nez. L'hémorragie a heureusement pu être stoppée.

"La marque des chewing-gums retrouvés dans les sacs des ravisseurs permet de mettre totalement hors de cause une implication de Ben Laden dans cette affaire" déclare le préfet du Val de Marne. "Il s'agit en effet de chewing-gums de marque américaine" poursuit-il "dont la qualité indique qu'ils ont été fabriqués par des laboratoires maîtrisant les technologies de pointe dans la farbication de ces bonbons".

Le professeur Bazeloberg, éminent spécialiste de la chimie alimentaire, confirme que seuls des laboratoires américains auraient aujourd'hui la capacité de mettre sur le marché des chewing-gums dont les bulles dépassent 30 centimètres de diamètre.

L'association des parents d'élèves des Grandes Jobasses a souhaité "qu'une enquête soit ouverte afin de démasquer les commanditaires de cet acte inqualifiable" et s'est émue au passage "des conditions de surpeuplement des classes de maternelles", invitant le gouvernement à "prendre rapidement ses responsabilités, faute de quoi les parents d'élèves se verront contraint de mettre leurs enfants dans le privé avant même l'entrée au collège".

Interrogé sur le sujet, Norton C. Ridewell, consultant généraliste international et expert en tout sur tout, est resté coit devant la tragédie. "Un tel drame est au-delà des mots" est-il enfin parvenu à articuler après de longues minutes d'attente et la menace de ne pas régler le prix de l'interview.

Espérons en tout cas que les parents responsables sauront mieux choisir les jouets de leurs enfants pour le prochain Noël !

#Ben Laden | #Créteil | #école maternelle

 

Correspondant à Guernesey

lire tous ses billets

 

précédent : 25-10-2001

Fox T.Paddle : "Avec le Terrorist Relashionship Management, le marketing moderne contribue à l'effort de guerre"

suivant : 29-10-2001

Jeunes filles nues impubères et autres oeuvres

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales