Désinformations.com

Jérôme Kerviel emprunte 4,9 milliards à la Société Générale pour lui verser ses dommages et intérêts

correspondance du Microcosme
publié le 06-10-2010

La sentence est tombée. Le trader Jérôme Kerviel devra verser 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts à la Société Générale. "J'ai vraiment le sentiment qu'on veut me donner une deuxième chance", a réagi Jérôme Kerviel à nos micros bien désinformés, au lendemain de sa condamnation. Explication. La veille, l'ancien trader s'est vu infliger par le tribunal correctionnel de Paris une peine de 5 ans de prisons dont 3 fermes, en plus des 4,9 milliards de dommages et intérêts, somme qui correspond aux pertes nettes subies par la banque.

"Vous photographiez le symbole de la crise ?"
CC Flickr - bEbO

Eric Woerth, ministre de la trésorerie UMP, a immédiatement porté plainte contre le trader pour "atteinte à l'équilibre financier de la sécurité sociale et du budget de l'Etat"

Jugé en première et dernière instance par le jury populaire du Fouquet's, composé du présidentissime Nicolas Sarkozy 1er des Roms et Carla Bruni, première Dame du monde devant Michelle Obama cette loser, 5e chambre du tribunal partisan UMP-Elysée, le trader a été condamné ce matin à 150 milliards de dommages et intérêts.

En échange du remboursement des déficits publics dont il porte la responsabilité, Jérôme Kerviel n'irait pas en prison : "nous donnons l'occasion au citoyen Kerviel de laver ses fautes en lui donnant les moyens juridiques d'emprunter 4,9 milliards d'euros à faire fructifier sur les marchés dérivés et restituer ses gains au Trésor public", a indiqué François Baroin, ministre du désastre budgétaire. La Société générale a ainsi décidé de prêter cette somme au trader : "nous faisons pleinement confiance dans les compétences de ce jeune trader plein d'avenir", s'est empressé de préciser Me Georges Dubonchoix, avocat de la banque.

La partie civile, représentée par Liliane Bettencourt, réfugiée politico-fiscale en Suisse, envisagerait, en fonction des résultats du trader, de "mettre Jérôme Kerviel à contribution pour purger la dette publique de 1.800 milliards d'euros d'ici fin 2011 et rembourser à la milliardaire les sommes que le fisc socialo-gréviste avait réquisitionné sur ses deniers", ce qui permettrait au gouvernement de tenir ses promesses électorales.

La défense aurait demandé à ce que le trader bénéficie dans ce cas-là du bouclier fiscal. Liliane Bettencourt mettrait alors toute sa logistique des Seychelles à disposition du génie des marchés pour "qu'il travaille dans le calme". Un accord serait sur le point d'être trouvé.

#Jérôme Kerviel | #Société Générale | #Eric Woerth

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 03-10-2010

Le projet de loi qui établit le statut des juifs en 1940, annoté par le Maréchal Pétain, actualisé par Eric Besson

suivant : 06-10-2010

La rétrospective Larry Clark interdite aux mineurs : Roman Polanski tient ses films d'enfants à disposition du public

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales