Désinformations.com

Le maire Gonneville-sur-Mer sommé de retirer le portrait de Pétain : l'Histoire de souche à nouveau menacée

correspondance du Microcosme
publié le 26-10-2010

La justice a donc tranché : le portrait de Philippe Pétain, exposé dans une salle de la mairie de Gonneville-sur-Mer (Calvados) doit être retiré. Le tribunal de la bureaucratie administrative oisive de Caen (TBAOC) a estimé qu'il était "contraire à la saine neutralité de droite du service public". Ce principe s'oppose à ce que soient apposés sur les édifices publics des signes exprimant des opinions politiques déviantes, "notamment de gauche", rappelle la juridiction.

Philippe Pétain rencontre son correspondant allemand de l'époque

En effet, le commissaire politique rattaché au préfet adjoint de la Basse-Normandie, Christian Dubonchoix, outré d'apprendre que le portrait de celui qui "n'a pas su mener à bien les réformes ethniques durables" trône toujours au milieu d'autres portraits Présidents de la République depuis 1871, avait demandé au maire de la commune de le retirer. Le juge administratif a ainsi regretté la perpétuation de "cette culture de l'échec qui fait tant de mal à la compétitivité de la France". Pour la juridiction administrative, le portrait de Pétain revêt une portée symbolique particulière, puisqu'il "incarne à lui seul l'échec d'un régime à imposer l'idée d'une collaboration apaisée avec une Allemagne pro-européenne".

Le maire de Gonneville-sur-mer avait affirmé que sa mairie n'était pas la seule à exposer un portrait de Pétain. Il avait reçu le soutien de la député UMP Nicole Ameline, candidate par ailleurs au portefeuille ministériel des anciens combattants de la France qui se lève tôt pour collaborer.

Rappelons que la Haute Cour de justice avait par son arrêté du 15 août 1945 condamné Philippe Pétain à mort pour intelligence avec l'ennemi et haute trahison, le frappant d'indignité nationale, d'où la perte de qualité de chef de l'Etat. "C'est pas croyab' ça que la justice bureaucratique qu'elle condamne un traître à la déchéance de la nationalité..." s'est indigné le présidentissime Nicolas Sarkozy qui veut aller vite sur ce dossier : "qu'est-ce que je devais que je fais ? L'échec ne doit pas qu'elle est une cause de déchéance de nationalité...".

Brice Hortefeux, ministre de la haine intérieure, est donc monté au créneau : "cette atteinte à la liberté d'expression me met mal à l'aise... l'intention historique de ce sympathique maire de souche m'émeut. Je l'ai rencontré, il vote conformément au droit pour le présidentissime Nicolas Sarkozy, soutient ma politique d'expulsion massive des Roms et se dit passionné de réécriture d'Histoire...je propose que sa mairie accueille une grande exposition rétrospective de l'oeuvre du Maréchal".

#Pétain | #Gonneville-sur-Mer | #Brice Hortefeux

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 26-10-2010

Mort de Paul le Poulpe : les valeurs des sites de paris en ligne gagnent 12% à la mi-journée

suivant : 26-10-2010

Benjamin Lancar se rendra à Gonneville-sur-Mer pour soutenir le maire humilié

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales