Désinformations.com

Suppression de postes à Pôle Emploi : une chance pour l'emploi

correspondance du Médoc
publié le 08-11-2010

À la veille de la grève nationale des agents du Pôle Emploi, Laurent Wauquiez, secrétaire d’État chargé du sous-emploi, a décidé de communiquer sous le slogan : "Suppression de postes à Pôle Emploi : une chance pour l'emploi !". En effet, même si le gouvernement persiste à penser que cet appel à la grève sera peu suivi et que personne ne s'en apercevra, le fait que certaines rédactions irresponsables se soient fait l’écho de cette action bolcheviko-syndicaliste a obligé le ministère de l'Économie détruite, de l'Industrie délocalisée et du sous-emploi à réagir fermement. Cela bien entendu à un moment particulièrement difficile pour une majorité présidentielle terriblement affaiblie psychologiquement par les attaques insensées de Dominique de Villepin à l'égard de notre présidentissime, comme nous l'indiquait plus tôt dans la journée notre Rédacteur Suprême.

L'image désormais traditionnelle du chômeur français
CC Flickr - Trypode

On a ainsi assisté cet après-midi à un point presse particulièrement émouvant. C'est Frédéric Lefebvre, porte-haine de l'UMP, qui, au sortir d'une rencontre avec un médecin de la cellule psychologique, a ouvert la séance d'échanges bien désinformés avec la presse. Visiblement profondément secoué, Frédéric Lefebvre, des sanglots dans la voix, a fustigé "les preneurs d'otages syndicalistes à l'origine de cette grève", des preneurs d'otages qu'il a jugés "particulièrement pervers de s'attaquer à des personnes sans emploi", notamment à un moment où la Nation devait "montrer un front uni face aux attaques basses et iniques portées contre notre présidentissime Nicolas Sarkozy à l'heure où présidence du G20 pour sauver la planète du chaos".

Prenant la suite, c'est un Laurent Wauquiez lui aussi physiquement marqué qui a courageusement fait fi de son profond désarroi suite à l'agression "incroyab'ement violente" dont a été victime l'homme qui a su séduire Carla Bruni, pour présenter sa version des faits. "Les suppressions de postes à Pôle Emploi sont une chance pour l'emploi", déclarait-il aux journalistes présents.

En effet, en supprimant 1.800 postes au Pôle Emploi en 2011, le gouvernement entend non pas créer de la précarité mais bien lutter contre elle, expliquait en substance le secrétaire d’État. Ces licenciements, en créant du chômage, rendront à terme nécessaire l'embauche de plus de conseillers chez Pôle Emploi. Une audacieuse politique que Christine Lagarde, ministre de tout ça, n'a pas hésité à qualifier de "New Deal à la française", ajoutant que cette mesure profiterait aussi à la consommation.

Il est en effet avéré par des statistiques - fournies d'ailleurs par Pôle Emploi - que 90% des salariés qui se trouvent au chômage commencent par investir dans un téléviseur écran plat et une console de jeux. De quoi relancer les chaînes de distribution spécialisée qui proposeront, dès janvier 2011, un "pack chômeur" imaginé par Jean Sarkozy, le célèbre visionnaire des Hauts-de-Seine.

Frédéric Lefebvre a promis, pour dans un an jour pour jour, une "évaluation sans concession de l'efficacité de la relance de l'économie par le soutien de la consommation des chômeurs".

#Laurent Wauquiez | #Frédéric Lefebvre | #Pôle Emploi

 

Correspondant en Médoc

lire tous ses billets

 

précédent : 08-11-2010

Après des propos de Dominique de Villepin contre Nicolas Sarkozy : des cellules psychologiques envoyées au chevet d'une UMP en état de choc

suivant : 09-11-2010

Michel Houellebecq, Goncourt 2010, est l'auteur de la fausse chanson posthume de Michael Jackson

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales