@desinfopointcom
credit33.fr

Google n'a pas pu s'offrir Twitter à cause d'une contre-proposition de la Wordwide Desinformation Corporate

du Rédacteur Suprême
publié le 19-11-2010

La firme de Mountain View aurait offert, selon les sources bien désinformées qui spéculent sur les marchés, la somme, jugée "insultante", de 2,5 milliards de dollars pour s'offrir Twitter, le leader incontesté du microblogging mondial. Cette stratégie de croissance externe de Google a en réalité été stoppée en raison de la proposition que Twitter a reçue, dans la matinée, de la Worldwide Desinformation Corporate (WDC), la maison mère de Désinformations.com et de The Onion. Une offre bien évidemment mieux disante que celle de Google.

L'oiseau le plus chassé du moment !

L'intérêt pour les réseaux sociaux que manifeste Google est dicté par une regrettable volonté hégémonique de dominer Internet. "On a longtemps soupçonné Microsoft d'être le Big Brother du XXème siècle, sans preuve, mais c'est réellement Google qui s'est imposé comme celui du XXIème !" commente sobrement Paul-André du Taillan-Bourgueil, notre expert financier international, qui ajoute que "contrôler les réseaux sociaux comme Twitter ou Facebook, c'est contrôler la vie privée des gens et se donner ensuite les moyens de la revendre aux annonceurs".

A contrario, la stratégie de notre Rédacteur Suprême, qui s'est personnellement impliqué dans les négociations avec Jack Dorsey, le créateur de Twitter, n'est absolument pas dictée par une volonté hégémonique. Créateur et Rédacteur Suprême du web-journal satirique francophone de bon goût, Maître Roger veut défendre à travers son offre de rachat une conception "ouverte et désintéressée" de la toile mondiale.

"Ouverte parce que j'ai décidé d'ouvrir Désinformations.com à tous les Twittos pour mieux leur permettre, bénévolement, de contribuer au contenu rédactionnel du web-journal #jesuislemaîtredumonde", a expliqué Maître Roger à Charlotte Dubonchoix, notre stagiaire soumise.

"Désintéressée car je ne vise aucun retour sur investissement, et d'ailleurs je paie en monnaie de singe, comme au bon vieux temps de la bulle Internet qui prévalait lors de notre première levée de fonds en 1999", souligne le Rédacteur Suprême de Désinformations.com et The Onion, et président exécutif de WDC.

D'après nos sources bien désinformées, c'est en effet un montage audacieux imaginé par Jérôme Kerviel, récemment embauché à la tête de la direction financière de WDC, qui permettra à la multinationale de la désinformation de bon goût de débloquer "autant de milliards que nécessaire" pour acheter Twitter.

Notons aussi que, pour Désinformations.com, l'acquisition de Twitter est aussi une forme de retour aux sources du projet initial qui avait germé à la fin XXème siècle dans les cerveaux géniaux de Maître Roger et du professeur Schloubidou : au commencement de Désinformations.com, en effet, notre logo représentait une cigogne. "Il valait mieux racheter Twitter que de se lancer dans un procès éprouvant pour faire valoir notre antériorité aviaire", conclut, magnanime, notre Rédacteur Suprême.

Impressionné par tant de maîtrise, Mark Zuckerberg a contacté Maître Roger et son directeur financier Jérôme Kerviel en fin de soirée pour leur proposer de racheter aussi facebook.

#Google | #Twitter | #Facebook | #Désinformations.com

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 19-11-2010

Tony Parker et Eva Longoria : les SMS enfin publiés

suivant : 20-11-2010

Le calendrier 2011 des Dieux des stades icaunais nus est arrivé !

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales