@desinfopointcom

Crise de l'euro: les idées géniales d'Eric Cantona et l'expérience patinée de Liliane Bettencourt

correspondance du Microcosme
publié le 07-12-2010

L'euro est en danger : les marchés ne lui font plus confiance. Creusement des déficits publics, accumulation des dettes souveraines : c'est toute la zone euro qui est menacé. Les marchés ont fini par sanctionner les comportements laxistes des gouvernements de droite. Le Comité centrale de la rédaction de Désinformations.com a donc décidé de solliciter deux experts en la matière pour mieux saisir la dichotomie banque – marché : Eric Cantona, footballeur retraité qui appelle de ses voeux l'effondrement général des banques depuis que son épouse a fini de tourner une pub pour l'une d'elles, et Liliane Bettencourt, réfugiée fiscale en Suisse qui sait se montrer humaine avec sa fille pour 500 millions d'euros, et dont les collaborateurs se suicident moins qu'à France Télécom depuis l'heureux dénouement familial.

L'euro en crise
CC Flickr - matze_ott

Où en est-on de la crise ? Comment se comportent les marchés ? Rappelons dans un premier temps, que l'on ne sait pas vraiment ce que recouvre l'intitulé "marchés". Liliane Bettencourt, qui a soudain recouvré la raison, précise à nos micros que "le terme "marchés" a en général pour fonction de rendre abstrait les fonds de pensions et les banques qui sont en train de piller l'économie".

Dans ces conditions, l'appel d'Eric Cantona a-t-il déstabilisé les marchés ? "Il ne faut pas exagérer", conteste Liliane Bettencourt, "les pauvres sont le plus souvent à découvert et les riches ont placé leur argent en Suisse... Et puis, Cantona est un irresponsable de quantité assez négligeable à coté des banques ! Il faudrait décupler l'appel de Cantona, par des appels similaires des Kerviel et autres Madoff pour que cela marche", ajoute-t-elle.

Mais Pierre-Albert Dubonchoix, international risk-analyst à Désinfinance, notre filiale bancaire sise aux Seychelles, est plus optimiste : "depuis l'appel de Cantona, 1,5% des personnes que nous avons interrogées en Suisse romande - enquête Institut Désinformation et Opinion Francophone (IDOF) - envisagent sérieusement ou très sérieusement d'acquérir des produits dérivés de swaps de taux sur les marchés asiatiques".

Les conditions fiscales sont-elles alors réunies pour investir librement dans la rente ? Car le consentement à acquitter l'impôt n'est-elle pas au fondement de la citoyenneté ? "Là non plus, n'exagérons rien : les pauvres n'ont rien à déclarer, et les riches ont largement les moyens de pas payer d'impôt", observe Liliane Bettencourt, dont la mémoire fiscale reste toujours aussi pointue.

"Putaing ! faut faire s'effondrer tout le système" s'emporte alors sans prévenir Eric Cantona, avant de proposer : "si on se proclame TOUS PDG de toutes les banques, on pourra décider tous ensemble de mettre nos banques en faillite. Ca fera s'effondrer le système !"

Les marchés ont dévissé de 0,00002 point depuis cette nouvelle annonce révolutionnaire.

#euro | #Eric Cantona | #Liliane Bettencourt |

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 07-12-2010

L'appel de Cantona du 7 décembre : les conseils de Liliane Bettencourt

suivant : 08-12-2010

Julian Assange poursuivi pour sexe par surprise : par précaution, Maître Roger consulte ses avocats

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales