@desinfopointcom

Taux du livret A à 2 pour-cent : les marchés s'affolent

correspondance du Médoc
publi le 13-01-2011

Agitation à la bourse de Paris ce matin après l’annonce par Christine Lagarde, ministre de l’Économie à la dérive, de la hausse du taux d'intérêt du livret A qui passera le 1er février prochain de 1,75 à 2%. "Cela fera taire l'opposition socialo-bolchévique irresponsable qui nous accuse de privilégier les plus fortunés", à déclaré la Catherine Lara gouvernementale à notre correspondant bien désinformé. "Je vous rappelle qu'il y a moins de deux ans, le taux du livret A était encore de 1,25%. Nous lui avons fait gagner pas moins de 0,75 point, soit une augmentation très substantielle de plus de 60% qui va bénéficier aux ménages français".

Le livret A bien assaisonné
CC Flickr - Afid wa Istafid

Le placement moyen sur le livret A étant d'environ 1.200 euros, les Français peuvent espérer une augmentation de leurs gains d'environ 3 euros. Une nouvelle qui a été particulièrement bien accueillie par Jean-Rémy Dubonchoix, porte-parole de la firme Carambar, et par la Française des Jeux. "3 euros par ans, pour nous, ça veut dire une hausse importante de nos ventes de Morpions et de confiseries au détail. Nous en avions bien besoin", confie, heureux, Marcel Dubonchoix, président de la Ligue des Buralistes.

Une nouvelle qui, de toute évidence, n'est pas bonne pour tout le monde à en juger par l'inquiétude des marchés. A quelques heures de sa fermeture, la bourse de Paris avait perdu près de 12 points. "C'est une panique prévisible. Plus d'argent pour les pauvres, c'est moins d'argent pour les riches. Il y a de quoi être inquiet", nous explique notre nouvel analyste économique, Jérôme Kerbonchoix.

Les présidents des entreprises du CAC 40 devraient être reçus d'ici demain à Bercy pour faire le point sur les pertes qu'ils subissent. Ils se présenteront au ministère très remonté comme le prouvent les propos confiés à notre correspondant par Laurence Parisot : "On se croirait en Corée du Nord. Ce n'est pas pour ça qu'on a payé la campagne de Nicolas Sarkozy !"

Des craintes sans doute injustifiées puisqu'il semble bien que le Gouvernement a déjà prévu de sauver l'économie française en compensant ces pertes par de nouvelles mesures de relance. Frédéric Lefebvre a ainsi d'ores et déjà annoncé la baisse de la TVA à 1% pour la restauration afin de faciliter la création d'emplois dans ce secteur sinistré et, surtout, il est à présent acquis que les taxes sur les carburants à la pompe augmenteront de 5 à 10% d'ici février.

De son côté, François Baroin a annoncé la fin des emplois précaires dans la fonction publique qui devrait aboutir, d'ici 2012, à la fin de l'emploi dans la fonction publique.

Autant de mesures de bon sens qui devraient permettre à notre pays de rester compétitif.

#livret A | #TVA | #Christine Lagarde | #Laurence Parisot | #François Baroin

 

Correspondant en Médoc

lire tous ses billets

 

prcdent : 12-01-2011

Meurtre et suicide liés au surendettement : Nicolas Sarkozy exige une loi contre la mort à crédit

suivant : 13-01-2011

Emeutes en Tunisie et en Algérie : la Métropole vient en aide à ses départements d'outre mer

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Dsinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | propos des cookies | mentions lgales