@desinfopointcom

Emeutes en Tunisie et en Algérie : la Métropole vient en aide à ses départements d'outre mer

correspondance du Microcosme
publi le 13-01-2011

Tunis - Le couvre-feu a été imposé dans la capitale. Des émeutes ont détruit de nombreux commerces et la police a tiré à balles réelles sur les manifestants, comme depuis le début de la crise. On ne peut savoir le nombre réel de morts et de blessés, mais les cadavres jonchent les trottoirs. "Réputée pour être étroitement quadrillée par les services de police, la rue tunisienne est devenue un lieu d'insécurité depuis le 17 décembre", note-t-on place Beauvau. La situation est en effet grave : "tous les manifestants sont clairement maghrébins, ce qui nous interdit d'ignorer la question de l'accès à la liberté d'expression des populations immigrées", a ainsi relevé Brice Hortefeux, ministre de la haine intérieure qui déborde, avant d'ajouter que "nombre d'Auvergnats n'osent plus sortir seuls dans la rue le soir..."

Emeutes au Maghreb : une fois de plus, ce sont les symboles de la Métropole qui sont pris pour cible
CC Flickr - magharebia

Le président Ben Ali, 75 ans, dans la fleur d'un âge qui commence à sentir le chrysantème, a bien entendu fait appel à l'expérience des autorités françaises de tutelle. Michèle Alliot-Marie, Ministre des Affaires Coloniales, a annoncé que la France allait envoyer à Tunis et Alger, autre capitale régionale d'un département en difficulté, ses compétences policières pour aider à résoudre la crise : "le savoir-faire français métropolitain, reconnu dans le monde entier de nos forces de sécurité, notamment dans l'usage des massages cardiaques aux Tasers et aux flashballs, doit permettre de régler des situations sécuritaires de ce type. C'est la raison pour laquelle le département de Tunisie, dans le cadre de notre tutelle, accueillera nos services d'ordre pour que le droit de manifester en faveur de la réforme des retraites initiées par le présidentissime Nicolas Sarkozy puisse se faire en même temps que l'assurance de la sécurité."

Sage décision donc qui signifie que nos forces de l'ordre de souche devraient enfin pouvoir rétablir la sécurité dans les rues de Tunis. A Kasserine, des cars de CRS encagoulés ont donc débarqué pour que la police dispose du droit à ouvrir le feu en toute responsabilité sur la foule. La révolte du peuple justifiant l'existence du CRS borné, qui lui aussi à le doit de vivre en supprimant son voisin, inversement, le CRS justifie le droit à la protestation sociale pour mieux la buter. Certains manifestants auront donc la possibilité d'être fusillés à balles rouillées, afin de choisir entre mourir d'une balle dans la tête ou être foudroyés par le tétanos. Bien entendu, l'efficacité des opérations interdit à l'aboulique, soudain pris d'une crise existentielle, de toujours reporter à demain sa décision. La technique française comprend aussi l'évacuation sanitaire : désormais, plus aucun cadavre n'encombrera plus les rues de Tunis, car tous iront rapidement fertiliser les terres arides et pourtant prometteuses des déserts tunisiens.

L'avenir de l'Afrique se jouerait-elle donc à Tunis ? Les agences de notations s'attendent à une reprise de la production agricole et à celle du bois locale : une sélection de cadavres présentables - décédés de tétanos abdominal foudroyant - pourraient contribuer à mettre en valeur le cercueil tunisien, une valeur locale sûre.

Ce modèle de croissance pourrait faire école, en Algérie, voire au Soudan, si sa partition venait à échouer. A ce titre, la partition de la Belgique est-elle une bonne chose pour la croissance européenne ? N'est-il pas grand temps de légaliser la Belgique ? N'est-il pas aussi grand temps d'envahir à nouveau la Pologne, histoire de nous refaire un peu la main ?

Autant de questions passionnantes qui annoncent un avenir radieux.

#Tunisie | #Algérie | #émeutes | #colonies | #Auvergnats | #Brice Hortefeux

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

prcdent : 13-01-2011

Taux du livret A à 2 pour-cent : les marchés s'affolent

suivant : 14-01-2011

Le préfet de la Moselle muté en Alaska

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Dsinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | propos des cookies | mentions lgales