@desinfopointcom

Désinformations.com annonce la création d'une école de désinformation

correspondance de Guernesey
publié le 08-12-2001

"Ca ne peut plus durer !" s'est exclamé Suprême, le directeur de Désinformation.com dans les colonnes privées du WebZine. Depuis quelques mois, les fausses informations reprises par la réalité quelques jours plus tard sont de plus en plus fréquentes.

Ecole de désinformation : la salle est prête
CC Wikimedia

"Désinformation n'est pas un bureau de statistique : nous n'avons que faire d'annoncer des prévisions exactes ! Les lecteurs ont besoin d'une information parfaitement fausse. Même un statisticien comprendrait ça !" poursuit, visiblement emporté, le tonitruant patron délocalisé aux Moulineaux.

Constatant le besoin de professionnaliser la publication des contre-vérités quotidiennes, Suprême a annoncé la création prochaine de sa filiale eLearning, l'eDésinfo School qui aura pour objectif "d'apprendre aux journalistes à imaginer des inepties crédibles, d'une durée d'au moins trois mois".

Interrogé pour l'occasion par Norton C. Ridewell, Fox T. Paddle a expliqué que "les désinformateurs étant par nature des êtres brillants, fins et à l'humour racé, il est inévitable que leur géniale intuition ne les amène à prévoir par erreur les absurdités de la réalité. Pour autant, la beauté du genre exige d'éviter l'irruption de la réalité dans l'imaginaire, car si l'opposé définit le genre fantastique, la désinformation a besoin de la crédibilité de l'imagination pure".

Pour Norton C. Ridewell, il faut carrément "contenir la réalité dans des limites raisonnables et doubler la constitution de l'eDS d'une direction juridique musclée qui saura rappeler aux journalistes du monde réel leur engagement déontologique. Nous ne pouvons pas nous permettre de devenir l'AFP des grandes chaînes nationales !"

D'ores et déjà des candidatures ont été reçues de toutes les grandes rédactions, à commencer par TF1 qui a envoyé quelques uns de ses meilleurs éléments. Des journalistes de CNN et Al Jazira ont également retourné leur dossier. On remarquera l'absence notoire de candidatures en provenance de France 2, la chaîne publique française disposant d'un très efficace service de formation interne.

Rappelant Suprême à ses ambitions de professionnaliser le canard, les membres de l'actuelle rédaction ont aussitôt exigé le versement d'une indemnité mensuelle de 25 000 FRF par mois ainsi que la mise à disposition d'une Safrane de fonction pour leurs déplacements personnels. "Des clous" leur a-t-on répondu, "le sacerdoce des pionniers de la nouvelle économie est au delà des stocks options !"

La publication de fausses nouvelles suivra donc son cours ; la réalité n'a qu'a bien se tenir !

#désinformation | #école | #suprême |

 

Correspondant à Guernesey

lire tous ses billets

 

précédent : 07-12-2001

Chirac va publier un livre de médecine douce en collaboration avec Rika Zaraï

suivant : 14-12-2001

Le SUCE distribue des kits cirage

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales