Désinformations.com

Julian Assange s'en prend à Lady Gaga et révèle la participation de Nadine Morano à Danse avec les stars

correspondance du Médoc
publié le 11-02-2011

De toute évidence peu impressionné par les débats judiciaires à propos de sa possible extradition vers la Suède, et par la publication du brûlot "Inside WikiLeaks" de Daniel Dommscheit-Berg, Julian Assange continue de sévir et de mener petit à petit le monde vers l'abîme. Les derniers méfaits de l'adepte du sexe par surprise, qui ne s'intéresse pas seulement à la politique et cherche en ce moment à se divertir, touchent cette fois aveuglément deux icônes de la culture : Lady Gaga et TF1.

Julian Assange photographié par surprise
CC Flickr - otromundoesposible_com

Après la révélation la semaine dernière de photographies de la chanteuse américaine Lady Gaga nue et ivre qui ont mis à rude épreuve les nerfs des diplomates étasuniens – l'exubérante disco-cantatrice connue pour ses robes faites de viande était jusqu'à ce scandale pressentie pour devenir ambassadrice américaine auprès de la FAO, l'organisation des nations unies pour l'alimentation et l'agriculture – Assange s'apprête à diffuser en exclusivité par le biais de Désinformations.com le nouveau clip de la chanteuse. Ce clip du single Born this way devrait créer le scandale puisque Lady Gaga y apparaît vêtue d'une robe en côtelettes d'agneaux malgré le contrat qui la lie à la Fédération Bovine Argentine (FBA).

Mais Assange ne compte pas s'arrêter là et s'en prend aussi à l'exception culturelle française en attaquant TF1. La chaîne culturelle, qui réalisait hier des audiences record grâce à sa nouvelle fiction dans laquelle le présidentissime Sarkozy avait accepté de tenir le rôle principal aux côtés de Jean-Pierre Pernaut, voit son nouveau programme d'édification des masses bousculé par les web-activistes apatrides.

C'est en effet, ni plus ni moins que "Danse avec les stars" qui est concerné par les révélations de WikiLeaks. On y apprend notamment que les fraudes aux participants n'ont pas concerné que le panel de faire-valoir de l'émission "Face aux Français" mais aussi le nouveau télé-crochet dansant de la chaîne. Ainsi, un message intercepté entre le bureau du cardinal Guaino, conseiller du présidentissime, et celui de Nonce Paolini, directeur de TF1, révèle que voilà déjà plusieurs mois Éric Woerth alors ministre en quête de notoriété qui se plaisait à fréquenter le temple de la culture française géré par Bouygues, aurait transporté plusieurs valises destinées à soudoyer le jury pressenti pour "Danse avec les stars". André Manoukian, juré star, aurait perçu plusieurs dizaines de paires de tongs siglées par les Jeunes Populaires et dédicacées par la fine fleur de l'UMP, de Xavier Bertrand à Frédéric Lefebvre, en échange de sa mansuétude. Il lui aurait en particulier été demandé de voter favorablement à la participation de Nadine Morano à l'émission sur la seule foi d'images enregistrées lors de soirées arrosées de l'université d’été de l'UMP à Seignosse en 2009 et du lipdub de sinistre mémoire réalisé par Benjamin Lancar.

Alors que l'on se perdait en conjectures sur les raisons de cette insistance de l'Élysée à faire participer la ministre de l'apprentissage et de la formation professionnelle à cette émission (le présidentissime Sarkozy aurait même convié Nadine Morano à plusieurs de ses séances de gymnastique périnéale), la réponse est venue d'une note secrète interceptée par WikiLeaks. D'une manière on ne peut plus claire, le cardinal Guaino écrit à Nicolas Sarkozy : "Tant qu’elle danse, elle se tait. Et tant qu'elle danse sur TF1, elle ne nous colle pas la honte tous les quinze jours au Grand Journal de Denisot sur Canal Plus".

Il fallait y penser.

#Julian Assange | #Nadine Morano | #Lady Gaga | #Danse avec les stars

 

Correspondant en Médoc

lire tous ses billets

 

précédent : 11-02-2011

MAM n'ira pas chercher Florence Cassez au Mexique, ni Hosni Moubarak en Egypte

suivant : 13-02-2011

Saint Valentin fatale pour Arlette Chabot

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales