@desinfopointcom
credit33.fr

Saint Valentin fatale pour Arlette Chabot

correspondance du Médoc
publié le 13-02-2011

Il ne le lui a même pas dit avec des fleurs. À la veille de la Saint Valentin, Rémy Pflimlin a annoncé à Arlette Chabot la fin de leur idylle cathodique. Certes, le torchon brûlait depuis quelques temps déjà entre ces deux là. Depuis l'arrivée de Rémy à la tête de France Télévisions, Arlette se sentait de moins en moins considérée alors que Sophie Davant se voyait depuis quelques mois attribuer une émission à succès. De quoi alimenter les jalousies dans une relation déjà fragilisée ainsi que nous l'explique le docteur Sigmund Dubonchoix, psychanalyste des stars : "La fin brutale de l'histoire entre Rémy et Arlette était prévisible".

Manifestation de soutien à Arlette Chabot devant le siège de France Télévisions
CC Flickr - Neno°

Sigmund Dubonchoix nous propose les détails de son analyse : "Arlette Chabot avait ouvertement soutenu Édouard Balladur en 1995 et Rémy Pflimlin a été nommé à la tête de France Télévisions par Nicolas Sarkozy. Ce qu'il faut voir là, c'est que, à travers Rémy Pflimlin et Arlette Chabot, Nicolas Sarkozy tue le père, Édouard Balladur. Un meurtre symbolique qui prend tout son sens lorsque l'on sait que, déjà, en juillet dernier Rémy avait évincé Arlette de la direction de l'information au moment où les brûlants souvenirs des aventures de Nicolas et Édouard à Karachi revenaient sur le devant de la scène médiatique."

Les soupçons éprouvés par Rémy à propos d'une supposée relation contre nature entre Arlette et Laurent Delahousse que la sémillante journaliste politique avait recruté elle-même en 2006 n'ont sans doute pas facilité la mise en place d'une conciliation chez un conseiller médiatico-conjugal, bien que, d'après des sources bien désinformées, des contacts en ce sens aient été pris avec Jean-Marc Morandini.

Il en va de même des difficultés professionnelles d'Arlette Chabot qui n'ont sans doute pas plaidés en faveur d’un pardon de Rémy Pflimlin. La goutte d'eau qui a mis le feu aux poudres est sans doute l'échec du numéro de janvier de l'émission "À vous de juger" dans laquelle Arlette recevait Jean-François Copé et Manuel Valls. Les chiffres sont en effet édifiants. Outre le fait qu'elle a réalisé un audimat médiocre l'émission a posé un profond problème politique. Adélaïde Dubonchoix, directrice du Bureau d'Analyse et Différentiation des Sosies (BADS) au sein de l'Institut Désinformation et Opinion Francophone (IDOF) est on ne peut plus claire : "Après la diffusion de l'émission, 98% des téléspectateurs n'arrivaient toujours pas à différencier Manuel Valls de Jean-François Copé. Les 2% restant pensaient qu'il n'y avait eu qu'un seul invité". Un constat amer pour le présidentissime qui a exprimé sa colère auprès de Rémy Pflimlin : "Si c'est qu'on commence de pas savoir qui c'est qu'est à droite de qui c'est qu'est à gauche, comment c'est que je peux être sûr que les Français y vont pas se tromper en votant en 2012 ?"

Alors que des millions de couples romantiques s'apprêtent à célébrer la fête des amoureux, Arlette et Rémy nous prouvent à tous qu'il reste dangereux de mêler amour et politique.

#Saint Valentin | #Arlette Chabot | #France Télévisions | #Rémy Pflimlin

 

Correspondant en Médoc

lire tous ses billets

 

précédent : 11-02-2011

Julian Assange s'en prend à Lady Gaga et révèle la participation de Nadine Morano à Danse avec les stars

suivant : 13-02-2011

La sextape de Julie Lescaut avec Navarro explique la déprogrammation de jeudi soir sur TF1

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | contact | à propos des cookies | mentions légales