@desinfopointcom

Le débat Jean-Luc Mélenchon – Marine Le Pen vire au pugilat ; Yvette Horner blessée

correspondance du Médoc
publié le 14-02-2011

"Je l'ai envoyée au tapis. C'est tout ce qui compte", se félicitait tout à l'heure Jean-Luc Mélenchon après son débat face à Marine Le Pen sur BFM TV alors qu'on les évacuait en ambulance. La presse désinformée présente en coulisse peut ce soir affirmer que les propos de l'eurodéputé ne sont pas qu'une métaphore sportive, venant rappeler le somptueux débat télévisé opposant en son temps Jean-Marie Le Pen et Bernard Tapie et arbitré par Paul Amar. En effet, après un débat houleux face aux caméras, la joute verbale s'est transformée hors-champ en un véritable pugilat. Les paroles de Marine Le Pen comparant Jean-Luc Mélenchon à Yvette Horner sont de toute évidence mal passées pour l'irascible eurodéputé du Front de Gauche.

La belle entente dessinée par Plantu battue en brèche de matin sur BFM à cause d'Yvette Horner
Dessin de Plantu paru dans l'Express le 19 janvier 2011, ©Plantu, 2011

"Vas-y ! Redis-moi que je suis Yvette Horner si tu l'oses", se serait-il emporté, dès la publicité envoyée en montrant Marine Le Pen du doigt. "Arrêtez de pointer les gens du doigt !" aurait rétorqué Marine Le Pen – dont des rumeurs persistantes laissent entendre qu'elle aurait été coachée par Nicolas Demorand – avant d'ajouter, perfide : "Vous en aurez besoin pour jouer de l'accordéon".

S'en était trop pour un Jean-Luc Mélenchon sous pression depuis qu'il a pris conscience de ses responsabilités face à l'Histoire puisqu'il incarnera sans doute la seule alternative à gauche en 2012 pour contrer la droite et DSK. Tel le serpent fondant sur sa proie, il se jeta sur la matrone frontiste, lui assénant un terrible uppercut à la mâchoire. Un coup malheureusement pas assez puissant. Si Marine Le Pen n'est pas borgne comme son père, elle n'est pas non plus manchote et a gardé de ses camps d'été avec les suprématistes blancs du Wyoming des réflexes encore affutés en matière de close-combat. La réponse fut donc à la hauteur de l'attaque et de la carrure de la populiste d'extrême-droite. Atteint en dessous de la ceinture par des faux ongles en titane capable de traverser sans problème plusieurs couches de textiles et de chair, Jean-Luc Mélenchon basculait en s'accrochant à un pied soutenant un spot qui finissait par s'écraser sur le crâne de son adversaire.

Alors que les deux protagonistes du combat étaient discrètement évacués, notre journal recevait un communiqué bien désinformé d'Yvette Horner. L'accordéoniste à la crinière rouge s'y dite profondément blessée, ajoutant que les paroles de ses chansons sont "bien plus cohérentes que le plupart des déclarations de Jean-Luc Mélenchon" et qu'elle n'a pas, ainsi que l'insinuait Marine Le Pen, trente ans de retard : "J'en veux pour preuve la sortie de mon vidéo clip SM mis en musique par Rihanna et dans lequel je révèle mon côté obscur au travers d'images inédites de mes sextapes avec André Verchuren et de mes séances de bunga bunga avec le groupe Licence IV".

Une manière bien originale pour BFM TV, de fêter la Saint Valentin.

#plantu | #Marine Le Pen | #Jean-Luc Mélenchon | #Yvette Horner |

 

Correspondant en Médoc

lire tous ses billets

 

précédent : 14-02-2011

Le jour de la Saint Valentin : pour un retour aux sources !

suivant : 15-02-2011

Affaire Florence Cassez : en crise avec le Mexique, la France s'engage à trouver des responsables

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales