@desinfopointcom

Après les déclarations de Claude Allègre et Nicolas Sarkozy, le Japon cède à la panique

correspondance du Médoc
publi le 17-03-2011

Jusqu'à présent digne et stoïque face à la terrible série de catastrophes qui la touche depuis une semaine, la population japonaise est en train de céder à la panique. La faute à nos confrères de RTL qui ont interviewé Claude Allègre ce matin et du Figaro qui a révélé les intentions de Nicolas Sarkozy quant à son prochain voyage officiel. Très attachés à la radio luxembourgeoise sur laquelle ils écoutent quotidiennement les Grosses Têtes depuis des millénaires, beaucoup de japonais étaient à l'écoute à la mi-journée (heure locale) lorsque le plus célèbre chasseur de mammouths de France est intervenu en direct. Très connu au pays du soleil levant où on a coutume de le désigner par un affectueux et respectueux sobriquet, "l'honorable sumo velu à lunettes" a ainsi déclaré qu'il "n'y a pas de catastrophe nucléaire au Japon".

ça va mal au Japon
CC Flickr - merlinprincesse

Cette phrase malheureuse au pays du protocole de Kyoto où l'on connait les positions de Claude Allègre sur le réchauffement climatique et le sérieux de ses démonstrations scientifiques à eu un effet désastreux. Alors que nombre de routes sont encore impraticables où difficiles d'accès, on comptait, une heure après l'interview de l'ancien ministre de l'éducation nationale, plus de 600 kilomètres d'embouteillages en direction des aéroports. Au même moment, l'indice Nikkei 225 accusait une chute de plus de 20%, obligeant la bourse à clore la séance du jour.

Pendant ce temps, Shoko Asahara, leader de la secte Aum, qui attend en prison son exécution, s'est exprimé pour se féliciter de la destruction imminente du Japon. D'abord tétanisé par les paroles de Claude Allègre, l'empereur Akihito a tenu à s'exprimer une deuxième fois en deux jours, invitant son peuple à quitter la terre de ses ancêtres au plus vite s'il voulait survivre.

Alors que les rues de Tokyo étaient déjà en proie à une panique indescriptible, le coup de grâce est tombé : Nicolas Sarkozy annonçait son intention de se rendre dès que possible au Japon. "Nous avons insulté la nature en voulant la dompter plutôt que nous insérer dans le grand tout. Nous devons en accepter les conséquences et nous purifier définitivement", a alors déclaré l'empereur du Japon lors de sa troisième et ultime déclaration en deux jours, entraînant une vague de suicides sans précédent dans tout l'archipel.

Une triste illustration de la théorie du chaos : un battement de sourcils à Paris provoque un tsunami de suicides au Japon.

En France aussi la situation est tendue. Les déclarations de Claude Allègre affirmant que les centrales françaises sont plus évoluées que les centrales japonaises et que "aucun pays n'a autant de compétence que la France en matière de nucléaire" a précipité la mise en place d'un débat sur le nucléaire. Dix minutes seulement après l'interview de l'homme-sourcils, la ministre de l'écologie, NKM, dévoilait à la presse désinformée les modalités du référendum sur l'abandon du nucléaire civil qui devrait se tenir ce week-end en lieu et place du premier tour des élections cantonales.

#Claude Allègre | #Nicolas Sarkozy | #Japon | #nucléaire | #Hara Kiri | #RTL

 

Correspondant en Médoc

lire tous ses billets

 

prcdent : 17-03-2011

Racisme : l'UMP suspend la page facebook de sa candidate aux cantonales, Josiane Plataret, qui ouvre son propre réseau social, le souchebook.fr

suivant : 17-03-2011

Libye : un projet de résolution de l'ONU prévoit de protéger les civils non insurgés

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Dsinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | propos des cookies | mentions lgales