@desinfopointcom

Roselyne Bachelot veut pénaliser les clients de prostitué(e)s : TF1 s'inquiète pour les téléspectateurs de Carré Viiip

correspondance du Médoc
publié le 30-03-2011

Est-ce finalement Roselyne Bachelot qui va mettre un terme à Carré Viiip, l'arme de déculturation massive de TF1 ? Après l'échec de la première de l'émission, la fuite de Marjolaine, et les déclarations embarrassées de Michèle Cotta, membre du comité de déontologie d'Endemol-France, la dernière intervention de la ministre des solidarités et de la cohésion sociale vient semer un doute supplémentaire quant à l'avenir de Carré Viiip. Entendue par la mission d'information sur la prostitution, la ministre rose bonbon n'a pas mâché ses mots pour souhaiter que le délit de racolage passif ne soit plus le seul outil de la lutte contre la prostitution. Il s'agit là, de l’avis de nombreux observateurs d'une posture courageuse qui vise essentiellement à protéger les femmes de l'exploitation.

Xavier Bertrand et Roselyne Bachelot, héros de cet article
CC Flickr - Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé

Toutefois, les positions fermes de Mme Bachelot ne font pas l'unanimité au sein de la majorité présidentielle puisque François Baroin et Xavier Bertrand, respectivement ministres du budget approximatif et du travail-c'est-la-santé, avaient de leur côté envisagé la légalisation de la prostitution ; une procédure qui aurait permis à la fois de faire baisser considérablement le chômage avant les prochaines élections présidentielles et de faire entrer plus d'argent dans les caisses de l'État. Malgré de grandes manœuvres dans les couloirs de l'Assemblée nationale afin de la convaincre d'au moins concéder la possibilité de requalifier les prostitué(e)s en aidants sexuels pour handicapés, Roselyne Bachelot demeure arc-boutée sur ses positions. Avec par ailleurs le soutien des Verts qui voient d'un particulièrement bon œil l'arrêt à terme des défilés d'automobiles roulant au ralenti aux abords des lieux de prostitution, ce qui permettra d'améliorer le bilan carbone de la France.

Mais les plus inquiets sont aujourd'hui les dirigeants de TF1 déjà gênés par la procédure lancée par le CSA pour interdire leur programme culturel phare aux moins de 12 ans. Leurs juristes ont eu le temps d'étudier tous les contrats signés avec les participants à l'émission Carré Viiip afin de se prémunir de tout risque d'attaques pour proxénétisme et racolage passif et actif, certes. Mais ils ne disposent toutefois d'aucun moyen, dans le cas où une loi sur la pénalisation des clients de prostitué(e)s serait votée, d'empêcher des poursuites contre les téléspectateurs qui suivent ce programme. Or, comme nous l'explique Maître Gilbert Dubonchoix, "si l'on peut poursuivre le client, on peut aussi poursuivre le proxénète et la personne qui fait commerce de ses charmes, qui plus est envers des mineurs".

Malgré ce contexte incertain, il convient de rester optimiste. Le malheur des uns faisant parfois le bonheur des autres, le gouvernement réuni sous l'autorité du présidentissime Sarkozy aurait d'ores et déjà entériné un programme de recrutement élargi dans la police et la justice et l'administration pénitentiaire qui devraient, si la loi désirée par Roselyne Bachelot était votée, procéder dans les plus brefs délais à l'arrestation, à la mise en examen, au jugement et à l'emprisonnement de près de 2 millions de clients aussi pervers que réguliers de la branche culturelle de la maison Bouygues.

#Roselyne Bachelot | #Carré Viiip | #Marjolaine | #Xavier Bertrand | #prostitution | #prostituées |

 

Correspondant en Médoc

lire tous ses billets

 

précédent : 29-03-2011

Mort de Jackie Chan selon twitter : la direction de Fukushima voudrait nier toute responsabilité

suivant : 30-03-2011

François Hollande invité du 20h de France 2 suite à sa réélection à la présidence de la Corrèze

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales