@desinfopointcom
credit33.fr

Après le référendum en Islande, Moody's dégrade la note des ménages islandais et entraîne une alliance UMP-FN

correspondance du Médoc
publié le 10-04-2011

Les Islandais n'en ratent décidément pas une : après avoir manqué ruiner une partie des grandes compagnies aériennes avec l'entrée en activité inopinée d'un de leurs volcans, voilà qu'ils refusent de rembourser les dettes contractées par leurs banques, au risque de perturber la vie politique et économique européenne. Malgré l'insistance du gouvernement et du parlement, la population islandaise s'est prononcée à près de 60% contre le plan de remboursement de 3,5 milliards d'euros dus à la Grande-Bretagne et aux Pays-Bas après la faillite en 2008 de la banque Icesave. Pays prospère jusqu'à la dernière crise financière l'Islande est aujourd'hui presque ruinée et comptait sur ses citoyens pour éponger, à hauteur de 12.000 euros par personne (hors intérêts), les dettes d’Icesave.

Mieux connaître l'Islande
achetez sur amazon.fr

Face à ce refus, les milieux financiers n'ont pas tardé à faire connaître leur mécontentement. "Les citoyens islandais montrent un bien mauvais exemple à l'ensemble des pays civilisés. Il est triste de voir ce splendide îlot de libéralisme s'enfoncer peu à peu dans le bolchévisme en refusant d'assumer collectivement les erreurs des banquiers", a expliqué Jim Goodchoice de l'agence de notation Moody's avant de dégrader considérablement la note des ménages islandais qui seront, dès la semaine prochaine, privés de banques. "Il ne faut pas voir cela comme un moyen de coercition", tempère Jim Goodchoice, "mais comme un juste retour à la normale : dorénavant, les banques islandaises n'accepteront plus que les dépôts et ne prêteront de l'argent qu'à la condition que la somme empruntée et ses intérêts aient été préalablement déposés sur son compte".

La situation islandaise aura, c'est certain, de lourdes répercussions. Déjà, le gouvernement français ne cache pas son inquiétude de voir les Islandais retourner à leurs moyens traditionnels de subsistance : pêche à la baleine et pillage des pays d'Europe. Gérard Longuet, ministre de la défense de l'identité française, a dépêché plusieurs navires de la marine nationale auprès des estuaires des grands fleuves français afin de surveiller toute approche de drakkars vikings islandais. Ancien membre d'Occident, le ministre a aussi noué des contacts étroits avec le Front National afin d'assurer la protection de la capitale.

Claude Guéant est occupé à surveiller les rivages méditerranéens – il a récemment pris la croix et s'est installé au port, malheureusement aujourd'hui à quelques kilomètres de la mer, d'Aigues-Morte – d'où pourrait venir une invasion musulmane massive. C'est pourquoi Marine Le Pen a accepté d'assumer avec ses troupes la défense de Paris. Un rôle qu'elle prend très au sérieux : "C'est en défendant Paris contre les Vikings que le comte Eudes s'est imposé comme futur roi de Francie occidentale. C'est là un bon présage pour 2012, même si j'aurais préféré, comme Charles Martel, m'imposer face aux hordes musulmanes."

#Islande | #Moody's | #UMP | #Front National | #alliance UMP-FN

 

Correspondant en Médoc

lire tous ses billets

 

précédent : 10-04-2011

Mort de Sidney Lumet : le casse-tête pour la télévision

suivant : 10-04-2011

Claude Guéant s'engage dans la lutte contre le frelon asiatique

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales