@desinfopointcom
credit33.fr

Libye : trahi par le mouchard de son iPhone, Kadhafi voit ses bureaux bombardés

correspondance du Médoc
publié le 25-04-2011

Harcelée depuis plusieurs jours par les journalistes socialo-bolchéviques libertaires, Apple a répondu aux critiques de la plus belle des manières. La firme à la pomme est en effet accusée d'avoir introduit dans ses iPhone et iPad des mouchards permettant de suivre à la trace et en temps réel leurs utilisateurs. Les accusations d'espionnage, de flicage et de visées liberticides n'ont pas tardées à s'abattre dans la presse plus ou moins spécialisée. Tant et si bien que l'entreprise de Steve Jobs avait même fini ces derniers jours par être assimilée à celle de Bill Gates en matière de respect de la vie privée de ses clients. La réponse qu'espéraient des millions d'usagers est enfin arrivée aujourd'hui avec le bombardement par l'OTAN des bureaux de Mouammar Kadhafi. C'est en effet le mouchard installé dans l'iPhone du dictateur libyen qui a permis de localiser son lieu actuel de résidence.

L'arme de localisation massive de dictateurs
CC Flickr - twenty5pics

Alors que les combats s'’intensifient à Misrata, seule ville de l'ouest de la Libye aux mains des insurgés, la coalition internationale a décidé d'affaiblir le pouvoir en attaquant la résidence même du colonel Kadhafi. C'est là que le savoir-faire d'Apple en matière de suivi de ses abonnés a joué un rôle essentiel, comme l'explique le lieutenant-colonel Jim Goodchoice, porte-parole des forces de libération aériennes de l'OTAN : "Un conseiller technique a été dépêché de San Francisco pour nous prêter main forte. Il a commencé par identifier le portable du colonel Kadhafi qui, on pouvait s'en douter, avait souscrit un abonnement sous un pseudonyme, en l'espèce Momo de Tripoli, puis nous n'avons plus eu qu'à suivre l'activité du smartphone".

Un jeu d'enfant a priori, mais qui n'a rencontré qu'un succès mitigé puisque plusieurs sources désinformées ont laissé entendre que ce n'est pas Mouammar Kadhafi lui-même qui a été touché par les bombes de la coalition. Une rumeur confirmée par John Goodchoice, analyste de la CIA : "Nous avons eu un doute quand nous nous sommes aperçus que l'iPhone que nous suivions servait à regarder en ligne le clip de René la Taupe. Nos experts-psychiatres jugeaient peu probable que, même très déprimé et acculé, le colonel Kadhafi se laisse aller à ce point. D'après nos agents de terrain, il se pourrait que nous ayons en fait bombardé une jeune garde du corps karateka du dictateur qui s'était éclipsée avec son smartphone."

Un demi-échec, donc, mais qui montre tout de même que la firme de Steve Jobs est à la pointe du combat pour la liberté. Quitte à perdre des parts de marché comme le prouve la défection du président syrien Bachar-el-Assad qui vient officiellement de troquer son iPhone contre un smartphone Archos. Une nouvelle saluée par Éric Besson ministre délégué à l'économie numérique et à la traîtrise qui s'est déclaré "ravi que la Syrie, avec laquelle la France entretient depuis des années des relations cordiales et empreintes d'amitié, ait décidé de favoriser l'industrie numérique française de souche". Un geste qui pourrait, de l'avis du ministre, "être un prélude à des contrats plus importants comme, par exemple, l'achat d'une flotte de Rafales".

#iPhone | #Kadhafi | #Libye | #Apple | #Eric Besson

 

Correspondant en Médoc

lire tous ses billets

 

précédent : 25-04-2011

Tentative de détournement du vol Paris-Rome : pas de cloches à la basilique Saint-Pierre aujourd'hui

suivant : 25-04-2011

Xavier Dupont de Ligonnes soupçonné de tentative d'assassinat sur Kadhafi

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales