@desinfopointcom

Avant le débat avec François Hollande, Martine Aubry va lire le rapport Montebourg sur la fédération des Bouches-du-Rhône

du Rédacteur Suprême
publié le 11-10-2011

A l'approche du débat que ses partisans croient décisif avec François Hollande, l'ex première secrétaire par tricherie du Parti Socialiste a décidé de frapper un grand coup pour s'attirer les bonnes grâces de l'arbitre du second tour. Elle avait jusqu'à dimanche soir utilisé le rapport d'Arnaud Montebourg pour caler une armoire héritée de son arrière-arrière-grand-mère de gauche qui avait connu Emile Zola lorsqu'il écrivait Germinal, c'est dire si Martine Aubry est elle-même de gauche. L'impétrante de dimanche 16 octobre a donc pris connaissance tardivement du rapport rédigé par le troisième homme de la primaire concernant la fédération des Bouches-du-Rhône. Un rapport qu'elle estime "d'une grande qualité" et qu'elle "regrette de ne pas avoir eu le temps de lire avant dimanche".

Martine Aubry et François Hollande, regardant dans la même direction
CC Flickr - Martine Aubry

Pour son porte-ragot, Benoît Hamon, qui est aussi porte-parole réputé neutre du Parti Socialiste irresponsable, "c'est normal que Martine n'ait pas eu le temps de lire le rapport de notre ami Arnaud quand elle était première sectaire, c'est un travail à plein temps, première sectaire, et si on ajoute le travail à plein temps de maire de Lille élue avec le Modem, on comprend bien que Martine qui avait donc deux travail à plein temps elle ne pouvait pas lire le rapport".

Benoît Hamon, porte-parole à neutralité variable, remarque aussi que "Martine elle a pris le temps de lire le rapport dimanche après-midi, à tête reposée, alors que la pression du premier tour était retombée et que les jeux étaient faits, c'est pas comme François Hollande, le représentant de la gauche gestionnaire pépère, qui a eu le temps de lire ce rapport avant mais n'a jamais rien fait contre les pratiques intolérables de Guérini quand il était rue de Solferino".

En réponse, François Hollande, qui sera élu président de la République en mai 2012 malgré les "manoeuvres obliques" de Martine Aubry et des "rédacteurs des fiches de synthèse qu'elle a lues du rapport Guérini", a déclaré qu'il "soutiendra sans hésitation les propositions d'Arnaud, y compris la VIème République", précisant même qu'il ira au-delà en proposant "la VIIème République avant la fin de [mon] second mandat".

Le débat de second tour entre Martine Aubry et François Hollande promet d'être passionnant. "Le nombre de partisans que Martine va perdre reste la grande inconnue du deuxième tour", analyse Benoît Hamon, porte-parole à neutralité variable mais ambition constante.

#François Hollande | #Martine Aubry | #Benoît Hamon | #primaires |

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 10-10-2011

Des Anglais à la rescousse de Nicolas Sarkozy pour contrer les Primaires Citoyennes

suivant : 12-10-2011

Libération de Gilad Shalit : les agences de notation dégradent la cotation des prisonniers palestiniens

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales