@desinfopointcom

Libération de Gilad Shalit : les agences de notation dégradent la cotation des prisonniers palestiniens

du Rédacteur Suprême
publié le 12-10-2011

Quel est le juste prix à payer pour la libération du soldat Gilad Shalit ? Tandis que la question agite le landernau diplomatique et les médias israéliens et français, les agences Mood'ys et Fitch, qui seront probablement suivies dans l'après-midi par Standard and Poor's, ont annoncé une dégradation de la cotation des prisonniers palestiniens. "Nous avions jusqu'à présent un accord de place tacite pour considérer que la parité détenus palestiniens vs. prisonniers israéliens s'établissait à 300 pour 1, voire 250 pour 1 pour des palestiniens en bonne santé", nous explique Jonathan G.Goodchoice, analyste de Moody's pour le Proche-Orient, "mais le cas Gilad Shalit remet en cause cet accord de place avec sa parité inédite de 1.000 prisonniers hommes et 27 femmes pour 1".

Gilad Shalit
CC Flickr - josh.ev9

L'Etat hébreux considère que "la sanction des agences de notation est la conséquence logique des conditions de marché" qui ont rendu le prisonnier israélien "hors de prix". Le gouvernement Netanyahou réfléchit à ce titre à améliorer les conditions de sécurité de son armée afin d'éviter toute prise d'otages, et les soldats ayant une double nationalité seraient bannis de l'armée. Selon les experts, il ne fait en effet aucun doute que "la double nationalité franco-israélienne de Gilad Shalit a contribué à la surenchère".

De son côté, le Hamas, qui a réussi à faire durer 5 années les négociations pour la libération du soldat franco-israélien, estime dans un communiqué que "les agences de notation traduisent simplement l'évolution des conditions économiques actuelles, dans un contexte de concurrence pure et parfaite, où les lois de l'offre et de la demande ont donné leur verdict en toute neutralité, indépendamment des considérations humaines, ce qui nous convient parfaitement". Les mouvances terroristes proches de certains milieux palestiniens se félicitent pour leur part de "la dévaluation compétitive des prisonniers palestiniens, actée par les agences de notation, qui permet de récupérer à un taux de change très favorable un millier de futurs martyrs prêts à l'emploi".

On apprend par ailleurs, selon nos sources bien désinformées au Paradis, qu'un recrutement massif de 70.000 jeunes filles vierges a été lancé dès que les responsables du service "accueil des martyrs" ont eu connaissance des nouvelles conditions économiques des échanges de prisionniers. "Nous restons confiants dans notre capacité à mener ces recrutements à temps avant l'explosion prévisible de la demande", nous indique Gabriel Dussaintchoix, porte-parole de Dieu.

#Gilad Shalit | #Israël | #Palestine | #martyrs | #jeunes filles vierges |

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 11-10-2011

Avant le débat avec François Hollande, Martine Aubry va lire le rapport Montebourg sur la fédération des Bouches-du-Rhône

suivant : 12-10-2011

Inquiétudes autour de l'accouchement de Carla Bruni

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales