Désinformations.com

Par delà la germanophobie : défense du traité Sarkozy-Merkel

correspondance du Microcosme
publié le 06-12-2011

Standard and Poor's a annoncé cette semaine une "mise sous surveillance avec implication négative" des six pays AAA de la zone euro, dont la France et l'Allemagne. La France pourrait in fine perdre son AAAAA et voir sa note abaissée de 2 crans. Le syndicat des producteurs d'andouillettes rappelle que "pourtant, l'andouillette est inspirée de la tradition charcutière allemande et alsacienne" et qu'"elle contribue donc à la convergence franco-allemande". Sanctionner l'andouillette serait incohérent de la part des agences de notation. Plus avant, une analyse sérieuse du modèle allemand montre que celui-ci n'est dans le fond pas si performant que cela, surtout en matière éducative.

Le feu vert allemand donné à l'Europe
CC Flickr - lilhelen

En effet, nous avons interrogé Emmanuel Kantonfailebonchoix, spécialiste des questions franco-allemandes, et qui a longtemps séjourné en Allemagne, côté est, puis côté ouest, plus ensoleillé à partir des années 90. Ses réflexions, qu'il publie dans un ouvrage "les sexualités allemande et alsacienne sont-elles compatibles : le cas Miss France" (Plomb), sont édifiantes de lucidité.

Desinformations.com : "que faut-il penser du modèle éducatif allemand ?"

Emmanuel Kantonfailebonchoix : Il faut dire les choses, le modèle allemand n'a pas toujours su préparer l'avenir. Ainsi, l'enseignement de la langue allemande a sans doute été défaillant Outre-Rhin : par exemple, malgré les séjours d'immersion massive, voire finale, organisés dans les années 1940, le bilan en terme de rayonnement de la culture allemande est resté faible. Ni le STO, ni les camps de concentration n'ont eu la force qu'a aujourd'hui Madame Merkel.

Desinformations.com : "On loue souvent le sens de l'hygiène en Allemagne et ses machines outils."

Emmanuel Kantonfailebonchoix : L'hygiène des structures d'accueil a toujours été de qualité égale d'un camp à l'autre : une douche par vie suffisait le plus souvent. C'est dire si l'Allemagne sait combiner depuis longtemps le pragmatisme et l'efficacité dont l'Europe a besoin aujourd'hui encore.

Desinformations.com: "Le sens de la coopération en Allemagne peut-il s'exporter et bénéficier ainsi aux pays européens moins évolués ?"

Emmanuel Kantonfailebonchoix : Oui, cette solide tradition a fait une grande partie de l'Histoire de l'Allemagne et de ce qu'elle a de commun avec la France. Mon père, alors charcutier, a largement bénéficié de ce modèle de coopération avec le libérateur allemand dans les années 40. Cette période regrettée appelle à un sursaut de souche européen pour redonner tous leurs A aux andouillettes de tradition.

La sagesse des propos recueilli ici nous éclaire : le traité germano-hongrois signé par Angela Merkel à la demande du présidentissime Nicolas Sarkozy fait écho à de saines traditions hélas perdues ces dernières décennies et que seul le FNUMP saura remettre en scène avec le lustre qui sied.

#germanophobie | #Nicolas Sarkozy | #Angela Merkel | #Allemagne | #zone euro

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 06-12-2011

Pénalisation des clients de prostituées : le test gratuit pour comprendre son profil client

suivant : 08-12-2011

Diego Rivera peintre mexicain révolutionnaire interdit de vote en France

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales