@desinfopointcom
credit33.fr

Louis Sarkozy placé au centre éducatif fermé du Cap Nègre

correspondance du Médoc
publié le 11-03-2012

Nouvelle surenchère dans la campagne présidentielle. Le présidentissime Sarkozy, à la veille de son meeting de Villepinte, ne pouvait pas ne pas montrer l'exemple, dût-il pour cela s'en prendre à sa propre famille. Ainsi, tel Cronos dévorant sa progéniture, le candidatissime n'a-t-il pas hésité à sacrifier le petit Louis sur l'autel de l'exemplarité présidentielle.

L'Elysée, en proie à la délinquance juvénile
CC Flickr - EisenPhotoVideo

Revenons sur les faits. Jeudi dernier, une policière en faction rue du Faubourg Saint-Honoré a été prise pour cible par des tirs de billes et un jet de tomate. Conformément aux instructions ministérielles concernant les agressions envers les fonctionnaires de police, plusieurs équipages de la BAC ont été dépêchés sur les lieux où se rendait par ailleurs le ministre de la haine intérieure et des croisades Claude Guéant, accompagné d'une équipe de la DCRI chargée de faire la lumière sur cette odieuse agression. Il n'a pas fallu longtemps aux policiers pour identifier les coupables, une bande de jeunes de banlieue descendus depuis Neuilly pour semer le chaos dans la cour du palais de l'Élysée. Deux d'entre eux ont été abattus après les sommations d'usage, tandis que le troisième se rendait sans opposer de résistance aux tasers des forces de l'ordre. Il s'agissait de Louis Sarkozy, quinze ans, déjà connu des services de police pour être intervenu lors d'un meeting de l'UMP il y a 5 ans.

Soucieux de faire en sorte que ses adversaires ne prennent pas prétexte de cet odieux fait divers pour le mettre en difficulté dans sa campagne, le candidatissime Sarkozy a désiré agir immédiatement avec la plus extrême sévérité, déclarant notamment à la presse désinformée que "pour des gens modestes comme qu'on l'est moi et ma Carla que j'ai, c'est pas tous les jours facile d'élever ses enfants, hein ? Mais il faut qu'on save aussi prend' nos responsabilités qu'on a et pas laisser faire n'importe quoi aux enfants."

C'est pourquoi Nicolas Sarkozy a exigé le placement immédiat du petit Louis en centre éducatif fermé. L'adolescent a été conduit aussitôt par un avion affrété par la préfecture de police au centre du Cap-Nègre décrit par plusieurs sources judiciaires proches du présidentissime, comme "le Cayenne de la Méditerranée". C’est là qu’il attendra maintenant la traditionnelle grâce présidentielle du mois de juillet en suivant un programme intensif de rééducation mené, entre autre, par Didier Barbelivien et Christian Clavier pour le développement personnel et David Douillet pour le sport.

Un message fort envoyé aux Français soucieux de voir s'instaurer une République exemplaire.

#Louis Sarkozy | #centre éducatif | #candidatissime | #palais de l'Elysée

 

Correspondant en Médoc

lire tous ses billets

 

précédent : 09-03-2012

Le Coca-Cola cancérigène depuis qu'il contient des colorants verts halal

suivant : 11-03-2012

Dark Vador a réuni les 500 signatures

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales