Désinformations.com

L'OMS inquiète d'une pénurie de sacs à vomi face à la campagne de Nicolas Sarkozy

du Rédacteur Suprême
publié le 25-04-2012

Scènes d'horreur en France. La fusion FN-UMP ayant été provoquée par le plus petit président que la France s'est infligée au cours de son Histoire, de sérieux troubles gastriques et intestinaux se multiplient parmi les citoyens pas nécessairement de gauche. "Le Pen est compatible avec la République", titrent nos confrères de Libération ce mercredi, une citation qui provoque force vomissement chez les amoureux de la dite République. La situation sanitaire de l'Hexagone est jugée "très sérieuse" par l'Organisation Mondiale de la Santé qui va dépêcher des observateurs sur place pour s'assurer que les stocks de sacs à vomi permettront de tenir jusqu'au 6 mai.

Notre correspondante héréditaire du peuple de gauche, Lise Dubonchoix, témoigne des terribles symptômes qui assombrissent les derniers jours de la campagne pour les élections présidentielles. "Dès le réveil, c'est la nausée", indique celle qui a décidé de ne plus écouter les informations à la radio au petit déjeuner en application du principe de précaution. "Lire le journal est devenu une souffrance gastrique et morale", renchérit-elle, après avoir téléphoné au Monde pour suspendre provisoirement son abonnement. Mais la pire expérience, c'est quand Lise Dubonchoix est descendue chercher son courrier ce soir : "ouvrir ma boîte aux lettres et y trouver un tract de Sarkozy, c'était l'insupportable limite", explique-t-elle, néanmoins soulagée après le vomi libérateur.

Les témoignages comme celui de notre correspondante héréditaire du peuple de gauche se multiplient, jusque dans les églises des quartiers chics traditionnellement de droite où des paroissiens se pressent par centaines chaque heure pour confesser avoir voté Sarkozy au premier tour et implorent le pardon. "Certains n'ont pas pu faire autrement que vomir dans le bénitier", se lamentent les plus hautes autorités ecclésiastiques qui ont été les premières à tirer la sonnette d'alarme à l'OMS face à la pénurie de sacs à vomi dans les lieux de culte.

D'après les premières constatations des experts de l'OMS, les stocks de sacs à vomi ne permettront pas de faire face aux besoins générés par la fin de campagne de Nicolas Sarkozy si celui-ci poursuit sur sa lancée. La situation sanitaire deviendrait vite "ingérable" selon l'OMS en raison des risques épidémiques qui ne manqueraient pas d'exploser si la France venait à manquer de sacs à vomi "plus de trois jours avant la fin de la campagne officielle".

Tel Attila, l'ex-présidentissime aura pratiqué la politique de l'oesophage brûlé quand il cèdera le bail de l'Elysée à François Hollande, futur Président d'un pays amaigri par cinq années de malheurs, dont 15 derniers jours de terreur vomitive.

#Libération | #sac à vomi | #Nicolas Sarkozy | #François Hollande | #Lise Dubonchoix

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 23-04-2012

Trois débats Sarkozy - Hollande avant le second tour : deux pour les sujets de fond et un pour récupérer les voix du FN

suivant : 25-04-2012

Fête du vrai travail : l'UMP défilera au pas de l'oie le 1er mai

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales