@desinfopointcom
credit33.fr

Bilan des Jeux Olympiques : les médailles d'or françaises sont une victoire de la politique sportive de Nicolas Sarkozy

du Rédacteur Suprême
publié le 12-08-2012

Avec les dernières épreuves, les Jeux Olympiques se mettent à l'heure des bilans et quantitatifs, mais aussi politiques, surtout pour la France où les socialistes irresponsables viennent de s'arroger tous les pouvoirs par effraction électorale. Entre médailles d'or gagnées grâce à la politique sportive de Nicolas Sarkozy et défaites cuisantes causées par les premiers effets du quinquennat de François Hollande et par les méfaits toujours désastreux des 35 heures, le porte-parole de la délégation olympique UMP, Pierre de Couberbonchoix nous expose le bilan politique des JO de Londres.

Renaud Lavillenie
CC Flickr - albarinm

On a vu l'ex-présidentissime critiquer le bilan de la présidence Hollande suite à l'échec de Christophe Lemaitre en finale du 100 mètres, un bilan hélas confirmé en relais 4 fois 100 mètres, où les Français n'ont fini que quatrièmes : "Christophe Lemaitre s'est affiché favorable aux 35 heures, qu'est-ce que c'est que vous voulez que je vous dise de plus que si c'est pas vrai, Mademoiselle Dubonchoix ?" s'est interrogé Nicolas Sarkozy face à notre stagiaire Charlotte Dubonchoix, alors qu'il avait un peu de mal à s'asseoir juste après une entrevue ultrasecrète avec Vladimir Poutine qu'il essayait de convaincre, seul et sans vaseline, d'arrêter de bloquer les négociations pour une intervention de l'ONU en Syrie. Selon l'ex-issime, rejoint par Pierre de Couberbonchoix, les autres déceptions françaises en natation (Laure Manaudou), en BMX ou en escrime (aucune médaille pour la première fois) sont "la preuve tragique que des athlètes se sont laissés endormir par le discours de l'assistanat et de l'irresponsabilité des socialistes qu'ils sont décidément irresponsables".

En revanche, Nicolas Sarkozy et Pierre de Couberbonchoix voient le titre olympique de Renaud Lavillenie au concours du saut à la perche comme une grande victoire à mettre au crédit du quinquennat précédent : "j'ai toujours voulu qu'on emmenasse la France à la plus grande hauteur, c'est mon opinion gaullistique que tout le monde il nie que j'eusse", explique l'exissime, "alors cette victoire de Renaud Lavillenie, c'est le symbole de ma politique que j'ai eue".

En conclusion, pessimiste, Pierre de Couberbonchoix anticipe de mauvaises performances à Rio en 2016 : "les bienfaits du quinquennat de Nicolas Sarkozy seront loin, et il faut craindre que la politique laxiste et irresponsable des socialistes, ajouté au désastre des 35 heures, nous amène à une performance piteuse en 2016". Le porte-parole de la délégation olympique UMP préconise d'ailleurs que la France renonce à concourir à Rio, "pour rester sur la note positive de 2012 acquise grâce à Nicolas Sarkozy".

#Jeux Olympiques | #Londres 2012 | #médaille d'or | #Nicolas Sarkozy | #François Hollande | #Christophe Lemaitre | #Renaud Lavillenie

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 09-08-2012

Après la défaite de Christophe Lemaitre, Nicolas Sarkozy critique la présidence Hollande

suivant : 15-08-2012

La rumeur sur les photos de Najat Belkacem nue enfle au PS

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales