Désinformations.com

Henrique Capriles victime d'une sortie de route dans un rond-point

du Rédacteur Suprême
publié le 10-10-2012

Le pays retrouvait son calme après une campagne électorale intense qui a vu l'ultime triomphe parfaitement démocratique de Hugo Chavez, qui n'aura finalement été que légèrement bousculé par le candidat unique d'opposition, Henrique Capriles Radonski, né d'une famille de plombiers polonais venus chercher fortune en Amérique du Sud. Un drame de la route pourrait néanmoins relancer le débat politique et fragiliser le dernier mandat de Hugo Chavez, en chute libre dans les sondages. Cette insécurité routière nous rappelle l'importance des ronds-points dans le débat public international.

Henrique Capriles, peu avant son accident
CC Flickr - Globovisión

Nos lecteurs se souviennent que le présidentissime Nicolas Sarkozy avait sous-estimé la question des ronds-points, alors que le Parti Socialiste irresponsable s'était préparé de longue date au débat. Une négligence qui lui avait valu sa non-réélection triomphale du 6 mai. La semaine dernière, c'était au tour de Barack Obama de rater son premier débat face à un Mitt Romney qui portait un vrai projet sur les ronds-points, inspiré par le story-telling imparable du futur président normal.

Autres latitudes, autres moeurs : on apprend ce soir que le candidat unique de l'opposition vénézuélienne, Henrique Capriles, soutenu par la diaspora des plombiers polonais, vient d'être victime d'une sortie de route départementale dans la banlieue de Caracas. Les autorités gouvernementales ont tenu à rassurer la communauté internationale à travers un communiqué diffusé une heure avant l'accident (ce qui montre au passage la belle organisation des services de la République Bolivarienne) : "l'apatride Radonski a été victime de sa propre imprudence en abordant bien trop rapidement le rond-point Cruz Roja, cet accident malheureusement sans gravité montre à quel point la politique de sécurité routière basée sur le développement des ronds-points et promue par notre presidentissime Hugo Chavez n'a regrettablement pas rencontré l'assentiment de la droite réactionnaire".

Hugo Chavez prononcera dans la nuit (heure française) un discours fleuve sur les ronds-points lors duquel il stigmatisera l'imprudence de Henrique Capriles "et de toute la droite fascisante en général" et annoncera un prochain "voyage d'étude et de conseil" en Syrie où son ami Bachar El Assad s'intéresse de très près à la technologie vénézuélienne du rond-point.

#Henrique Capriles | #Hugo Chavez | #rond point | #plombier polonais | #Syrie | #Bachar El Assad

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 10-10-2012

Tensions entre la Syrie et la Turquie : des pains au chocolat chapardés

suivant : 11-10-2012

Photos de Helena Seger nue avec Patrick Devedjian : Zlatan Ibrahimovic porte plainte

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales