@desinfopointcom

Union européenne : une mission réfléchira à qui ira chercher le Prix Nobel de la paix

correspondance du Microcosme
publié le 12-10-2012

L'attribution du prix Nobel de la paix à l'Union européenne soulève plusieurs questions complexes. Deux d'entre elles font débat : 1. qui ira chercher le prix ? 2. Comment seront répartis les gains ? Nous avons contacté les services de presse des différentes institutions européennes pour obtenir des éléments de réponse. Seule Charlotine Von Dubonchoix, stagiaire à l'Union européenne, nous a répondu. Nos services n'ont pas encore déterminé la langue dans laquelle elle nous avait répondu. Par conséquent, les réponses de Charlotine Von Dubonchoix, sans doute pertinentes, ne nous ont pas aidés à comprendre qui ira à Oslo et ce qu'on fera de la thune.

Europe
CC Flickr - wigu

De sources bien désinformées, les dirigeants européens se sont réunis d'urgence en section de concertation décisionnelle européenne pour apporter des réponses à ces questions clefs. C'est d'ailleurs ce que Charlotine Von Dubonchoix nous a peut-être indiqué, mais comme on n'a rien compris à ce qu'elle disait, ne soyons pas affirmatifs. Les débats ont été comme le veut l'usage, d'une densité digne du prix attribué à l'Union.

Le président du Parlement européen Martin Schultz a ouvert les débats dans un allemand parfait, chose normale pour un Allemand : "nous devons aller à Olso chercher ce prix... ce sera le signal fort adressé aux marchés que nous n'avons pas peur de la paix", assène-t-il peut être imprudemment. "Très bien", lance le président du Conseil européen Herman Van Rompuy qui ajoute dans un flamand sans faute vu qu'il est Flamand, "je vous guiderai, j'ai l'habitude !" - "Tout à fait", appuie José Manuel Durão Barroso, président de la Commission européenne, dans un portugais remarquable, vu qu'il est Portugais, "je fais rédiger une directive européenne en 85 pages seulement pour que les chefs d'Etat décident que je les représenterai..." - "Très bien", lance Mario Draghi président de la BCE, "mais attention à la réaction des marchés, je propose que le dirigeant de la seule instance indépendante et non démocratique reçoive donc ce prix..." - "Très bonne idée", lance Catherine Ashton dans un anglais impeccable, vu qu'elle est britannique, "mais je vous rappelle que sans Chruchill, l'Europe serait allemande... et que je suis en charge des affaires étrangères, or Oslo est à l'étranger" - "Excellente idée", lance Uwe Corsepius, secrétaire général du Conseil de l'Union, plongeant la section européenne de décision collégiale dans un silence consterné vu que personne ne sait qui il est.

Le président du Conseil européen, Dimitris Christofias, propose alors dans un chypriote raffiné, vu qu'il est Chypriote, de "mettre rapidement en place une commission d'analyse de la situation, adossée à 27 sous-commissions nationales et une sous-commission spécialement consacrée aux affaires monétaires, chaque commission passant de commandes travaux précis aux comités d'études et d'expertises intra-européennes, pour croiser les conclusions avec l'analyse menée en parallèle par les centres de réflexions du Parlement européen et des 19 hauts conseils stratégiques de la Commission européenne. Ces documents permettront à chaque parlement national de délibérer et de ratifier par la force tout traité lié à notre décision unanime" - "Très bien", lancent alors à l'unisson les membres de la section européenne de décision unitaire.

Angela Merkel soulève alors deux points, dans un allemand de l'est parfait, vu qu'elle est née en RDA : "Ja... sehr gut... mais che tiens à précizer que Dimitris Christofias est un dancheureux communistes irrezponzable, ja... chai donc décité que chirai cherché moi-même le priz à Oslo, une anzienne colonie, ja. De pluz , la métaille d'une faleur de 1.542 euros, et le chèque de 923.000 euros seront versés sur un compte bancaire allemand, ja, très responzable, pour réduire le dancheureux déficit butchétaire qui menace l'équilibre de notre beau pays, ja." Un tonnerre d'applaudissements polis a ainsi conclu l'une de ces riches séances de travail européen, dans lesquelles il est d'usage qu'à la fin, l'Allemagne ait raison.

#Union européenne | #Prix Nobel de la Paix | #Angela Merkel | #Herman Van Rompuy | #José Manuel Durão Barroso | #Mario Draghi | #Catherine Ashton | #Uwe Corsepius | #Dimitris Christofias |

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 12-10-2012

Rihanna nue dans Unapologetic symbolise l'Europe de la Paix allemande

suivant : 12-10-2012

Les chamois créent une commission sur la TNT en montagne

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales