@desinfopointcom

Cette gauche responsable qui regrette l'UMP : analyse anthropologique

correspondance du Microcosme
publié le 29-04-2013

Un sondage de l'Institut de Désinformation et Opinion Francophone (IDOF) indique que "3 Français sur 4 regrettent le temps où l'UMP et en l'occurrence le présidentissime Nicolas Sarkozy étaient au pouvoir, et emmenaient la France droit dans le mur". Sondage choc qui révèle un profond malaise traversant la gauche. Car si une partie de ces trois-quarts d'électeurs responsables est clairement affiliée à l'UMP, il peut paraître plus paradoxal d'observer qu'une autre partie de ces électeurs responsables a voté François Hollande en 2012. Analyse.

Les scrutateurs auront-ils encore l'occasion de prononcer le nom de François Hollande ?
CC Flickr - françois et fier de l'être

"L'électeur de gauche est en perte de repère et s'accroche désespérément à cette douce période FNUMP où la critique était simple car sans effet", nous explique Frédéric Dubonchoix, politologue senior en contrat génération à l'IDOF, "le Français de gauche est très marqué par une culture de l'opposition minoritaire et peut être enclin à recréer les conditions de sa minorité pour retrouver une forme de confort intellectuel d'opposant farouche et impitoyable à tout, mais perdant toutes ses batailles, preuve que son combat était juste. On le retrouve le plus souvent en équilibre précaire, courageusement debout sur un fauteuil en feutre rouge, proclamant devant une assemblée d'amis eux-aussi proches émotionnellement du vrai prolétaire, que le temps de la révolution est pour demain, citant Jaurès et Robespierre pour mieux préparer ces lendemains de combat. D'ailleurs, les ouvriers, il les connaît, il a regardé plusieurs reportages au sujet de cette caste singulière lors de soirées Théma d'Arte."

Thomas Dubonchoix, junior binôme de Frédéric Dubonchoix dans le cadre du contrat génération IDOF, précise le profil de cet électeur de gauche nostalgique du temps de l'UMP : "plutôt prof ou acteur de l'économie sociale et solidaire, il se sent intellectuel. A l'abri d'un retour de la droite, il sait ce qu'il faudrait faire pour sauver la France sans rien changer. Ce grand témoin vivant de la France qui gronde lorsque l'équipe de France de foot perd une nouvelle fois face à l'Allemagne, preuve que décidément l'Allemagne est la source de tous nos problèmes, n'hésite pas à dénoncer les déficits lorsque l'UMP sacrifie la jeunesse à coups de dette, mais saura aussi réagir contre la réduction des déficits s'il est mis à contribution par un gouvernement social-traître de gauche."

Un nouvel enjeu électoral surgit donc pour la gauche irresponsable au pouvoir par effraction : l'électeur de gauche responsable. Le défi politique ne peut être négligé : cet électeur éclairé aura-t-il le courage de ne pas voter François Hollande en 2017, lui adressant un ultime avertissement pour qu'il mène enfin une vraie politique de gauche solidaire ?

#gauche | #politique de gauche | #UMP | #François Hollande | #France | #Allemagne | #IDOF | #2017 |

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 29-04-2013

Le Livre Blanc de la Défense évoque la nécessaire confrontation armée avec l'Allemagne

suivant : 29-04-2013

Nabilla virée de Wikipédia : indignation du ministère du redressement de la culture

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales