@desinfopointcom

Après le succès de la cigarette électronique, les e-drogues se généralisent

correspondance du Microcosme
publi le 28-05-2013

Depuis le succès foudroyant de la cigarette électronique ou e-cigarette, le marché offshore des stupéfiants électroniques se développe à vitesse 4G. Les drogues électroniques sont-elles dangereuses ? Selon la première étude réalisée par notre cabinet indépendant Desintoxico, la drogue électronique serait en moyenne 400 fois moins dangereuse que la drogue classique. Le seul danger potentiel de la drogue électronique est la forte dose de nicotine, très supérieure à celle d'une cigarette non électronique, dans chaque dose. Ce composant naturel réputé pour créer une dépendance physique rapide à l'homme, permet de préserver l'addiction rapide au produit stupéfiant des drogues habituelles, comme le crack, le plus performant en la matière. Du e-liquide avec nicotine vous permettra même de vous sevrer en douceur de la cigarette archaïque pour passer enfin à la e-cigarette.

Achetez vite votre e-cigarette !

"Vapoter de la e-drogue permet d'absorber au moins 120mg de nicotine qui ira aussitôt se loger dans vos artères", indique le docteur Diafoirus Dubonchoix, consultant lobbyiste de l'industrie du e-tabac, "les effets stupéfiants sont similaires au LSD ou à la cocaïne tout en respectant le pouvoir d'achat".

Certaines agences de santé telles que l'AFSSAPS ne comptabilisent pas la drogue électronique comme drogue dure, mais comme une méthode de désintoxication ou d'arrêt de la drogue. Ainsi, nombre de personnes ont réussi à arrêter l'héroïne grâce à leur drogue électronique, et tous vous diront qu'après quelques jours, les bienfaits sur la santé se font sentir : "depuis que je me drogue électroniquement, je suis moins stone, plus lucide...mes veines sont plus propres", témoigne notre stagiaire Charlotte Dubonchoix, qui effectivement ne roule plus ses photocopies en forme de pétard depuis quelques jours.

Les narco-conglomérats se sont rapidement adaptés, recrutant des milliers de jeunes geeks pour programmer les drogues, et distribuant hors contrôle parental des drogues électroniques très variées : morphine 2.0, LSD.net, crack/hacker... sans oublier le vieux Mac pétard. Toutefois, pour ne rien perdre du charme des drogues traditionnelles, les habitués de la bonne vieille seringue rouillée pourront inclure dans leur forfait une dose aléatoire de Sida ou autres pathologies mortelles. Après tout, le risque aussi est une forme de drogue. Desinformations.com met à disposition de la jeunesse désespérée une fenêtre sur son avenir en distribuant en ligne, contre un abonnement de 2.500 euros (cartes de crédit parentales acceptées) les moyens d'halluciner sur la vie trop cool qu'ils n'auront jamais. Une application pour smartphone téléchargeable à partir de notre site désinformant permettra à chaque jeune de se défoncer électroniquement en toute légalité. Bientôt en ligne aussi sur Desinformations.com le binge-drinking électronique : pratique, rapide, son vomi est inodore et ne tâche pas. Son coma est bref et tout aussi héroïque, et il suffit de rebooter son iPhone 5 pour repartir de plus belle.

#cigarette | #cigarette électronique | #drogue | #Diafoirus Dubonchoix | #Charlotte Dubonchoix | #iPhone | #smartphone

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

prcdent : 26-05-2013

Christine Boutin conteste la Palme d'Or de Cannes

suivant : 28-05-2013

La sodomie et la météo, premiers motifs d'inquiétude pour les Français

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Dsinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | propos des cookies | mentions lgales