@desinfopointcom

Le Qatar rachète le Cap d'Agde

correspondance du Pays Cathare
publi le 10-06-2013

L'appétit du petit émirat vis-à-vis de la France semble insatiable. En quelques années de fièvre acheteuse le Qatar a conquis les plus beaux symboles de l'excellence française : le PSG (symbole des meilleures émeutes après les matchs) ou le Printemps (symbole du meilleur abandon de salariés par un groupe qui fait des millions de bénéfices) ne sont que la partie émergée de l'iceberg. Dans l'ombre, le Qatar étend son emprise à coups de pétrodollars. Un dernier secteur florissant de la société française restait à conquérir : celui du sexe. C'est maintenant chose faite avec le rachat des plages naturistes du Cap d'Agde, fleuron de l'industrie du libertinage et de l'échangisme.

Le Cap d'Agde typique
CC Flickr - jean-louis Zimmermann

Les adeptes du vivre-nu qui se retrouvent tous les étés à Agde pour partager des moments de convivialité entre adultes consentants sont très préoccupés. L'association Sexe Permissif Et Rassemblements Multiples Exogènes (SPERME) à laquelle adhèrent de nombreux membres du village naturiste d'Agde se dit "choquée qu'un Etat islamique tente de bâillonner la libre expression corporelle des centaines de personnes dévêtues dans la touffeur estivale languedocienne". Le SPERME a même déposé un recours en annulation auprès du tribunal de commerce de Montpellier afin de casser la vente. "Le maire d'Agde veut nettoyer la ville de ses libertins et compte sur la manne qatari pour y parvenir" dénonce, raide comme la justice, l'avocat de l'association SPERME.

Le Prince Al-Bonchoix, investisseur principal dans le montage financier qu'examinera demain le tribunal de commerce de Montpellier, se veut rassurant : "il n'est pas question de limiter les saines activités sportives entre adultes sur la plage du Cap d'Agde mais simplement de les parer d'un voile de pudeur". Ray-Ban sur le nez et sourire énigmatique aux lèvres, le prince précise qu'il ne s'agira jamais "d'empêcherons quiconque d'être nu et d'inciter chacun à partager des plaisirs raffinés, sous réserve que ceux-ci se pratiquent sous une burka réglementaire".

L'association SPERME n'est pas convaincue par les arguments du prince Al-Bonchoix et estime qu'un musulman qui veut racheter la baie des cochons, "ça sent l'entourloupe". De plus, la pratique du naturisme libertin sous la burka présente des risques non négligeables de décès par hyperthermie. En effet, sous le soleil estival héraultais, les températures peuvent monter au-delà de 37°C et le port de la burka, même lorsqu'on est nu dessous, peut se révéler fatal. C'est ce dernier argument de préservation de la santé publique des libertins que privilégiera l'avocat de l'association SPERME pour faire avorter cette vente "inique".

#Qatar | #pétrodollar | #Cap d'Agde | #naturiste | #libertin | #sperme

 

Correspondant dans le Pays Cathare

lire tous ses billets

 

prcdent : 10-06-2013

Maurice Sendak : Max et les maximonstres préfiguration du gouvernement Ayrault

suivant : 12-06-2013

Grève de la SNCF : les prévisions de trafic

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Dsinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | propos des cookies | mentions lgales