@desinfopointcom

Drame de la rentrée des classes en collège : pénurie de gel coiffant dans les rayons

correspondance du Pays Cathare
publié le 07-09-2013

Alors que certains professeurs se suicident, incapables de s'adapter à la nécessaire mutation de l'enseignement public, les élèves sont quant à eux tourmentés par des problèmes nettement plus graves. En effet, à l'heure où les parents se ruent dans les rayons de supermarché à la recherche du crayon à papier HB ou de la chemise à rabats de format improbable demandés par les professeurs encore en vie, de nombreux adolescents sont retrouvés en état de choc devant l'étagère des gels coiffant cruellement vide. La demande en gel coiffant a été si forte cette année que les industriels n'ont pas pu couvrir les besoins provoquant ainsi une pénurie sans précédent. Kévin Dubonchoix a bien voulu témoigner dans nos colonnes du calvaire qu'il endure depuis la rentrée des classes.

Faites vite vos courses !

"Je suis trop dégouter ! Quand j'ai voulu acheté mon peau de gel coiffant, yan avais plus au Leclair. Alors je suis aller au SuperU : pareille ! Il me resté plus que le Lidair Price. Quand je suis arriver au magasin je me suis précipiter au rayon hygiène et là j'ai vue qui yan avais plus non plus... Complètement perdu, je suis tomber à genous et j'ai pleurer. Un virgile est venu me faire sortir, je criyais comme un fou. Ses les gendarmes qui mon ramener a la maison. Depuis je reste dans ma chambre et je veut pas allé au collège. Je né plus envie de rien faire : j'ai même pas touché mon iPhone 5 et je suis toujours pas aller sur mon profil Face." La mère de Kévin témoigne à son tour : "heureusement qu'il a pu acheter son slip bariolé pour aller avec son pantalon taille basse parce que sinon je crois qu'il aurait commis l'irréparable".

Les témoignages tels que celui de Kevin et de sa mère affluent et de nombreux jeunes restent prostrés chez eux en plein désarroi. L'absentéisme explose et dans certains collèges, il y a davantage de parents que d'élèves. Devant l'ampleur du phénomène, Vincent Peillon, le ministre irresponsable du redressement moral de l'éducation nationale a aussitôt annoncé la création de cellules d'aide psychologiques. Arnaud Montebourg, son collègue du ministère du redressement des restes de l'industrie française, s'est également saisi du problème et a exhorté dans son style caractéristique les industriels français du gel coiffant à "répondre d'urgence à la détresse de la jeunesse", les menaçant même d'avoir recours à du gel chinois s'ils ne parvenaient pas couvrir la demande.

En attendant, dans les collèges, se développe une économie parallèle du gel coiffant. De nombreux dealers de gel de provenance douteuse, rôdent autour des établissements scolaires conduisant à un sentiment d'insécurité. Manuel Valls, le ministre irresponsable du redressement de la sécurité, s'est engagé "à déployer dans les plus brefs délais une compagnie de CRS ou de gendarmes mobiles devant chaque collège de France car tous les élèves ont droit à se coiffer en toute sécurité avec du gel coiffant de qualité".

#rentrée des classes | #collège | #gel coiffant | #Vincent Peillon

 

Correspondant dans le Pays Cathare

lire tous ses billets

 

précédent : 05-09-2013

La sextape d'Alyssa Milano authentifiée par la CIA

suivant : 09-09-2013

Syrie : vers un débat télévisé entre Barack Obama et Bachar El Assad

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | contact | à propos des cookies | mentions légales