@desinfopointcom
credit33.fr

La tour Montparnasse rasée en 2014 pour accueillir un aéroport

correspondance du Microcosme
publié le 12-09-2013

La tour Montparnasse fête ses quarante ans. Joyeux anniversaire ? Symbole de la Ve République pompidolienne triomphante, Malraux l'admirait mais, outre son amiante, la tour Montparnasse fait de l'ombre a un projet irresponsable du gouvernement socialiste en place depuis l'accident électoral de Nicolas Sarkozy : la construction d'un troisième aéroport parisien intra-muros, "pour faire la liaison avec Notre Dame des Landes", précise l'équipe de campagne d'Anne Hidalgo, candidate irresponsable à la mairie de Paris. "Force est de constater que cette tour est moche et fait aujourd'hui l'unanimité contre elle", justifie la candidate à nos micros.

Manifestants hostiles à la tour Montparnasse
CC Flickr - patrick janicek

Anni Hidalgo précise que "c'est donc pour répondre aux besoins des Français vivant loin de notre belle capitale et désireux de se rendre rapidement, tout en polluant délibérément, à un dîner entre amis ou d'une rédaction centrale d'un site bien désinformé que je promets, si les Parisiens m'élisent maire de Paris, de raser la tour et d'engager la construction d'un grand aéroport international, Notre Dame de Montparnasse." Une opération de désamiantage de la tour Montparnasse, préalable sanitaire, serait menée de front avec les études conformes à la loi sur l'eau, "pour répertorier la faune locale et prendre toutes les mesures écologiques de protection de cette richesse parisienne" précise la dauphine de Bertrand Delanoë, qui ajoute qu'elle prendra soin "des têtards à crêtes et à piercings se nourrissant surtout de poudre blanche dont la vie pourrait être perturbée par ces grands travaux d'avenir et qui seront relocalisés en banlieue marseillaise".

Ce grand projet digne du XXIème siècle est pensé de manière à faciliter la connexion entre train et avion, deux moyens de transports aux performances carbones et santé inégales mais complémentaires : "le train déraille plus que l'avion, lequel pollue mieux et contribue ainsi à la stabilité des prix du CO2, un autre marché d'avenir", selon le ministère du redressement de l'énergie et de l'écologie qui pense global. "Nous réfléchissons à une taxe éco-train pour inciter les itinérants à préférer l'avion au train, le temps de vérifier et remplacer le réseau de rails en France, historie de booster l'industrie de la sidérurgie, voire de rouvrir les hauts fourneaux de Florange", complète Arnaud Montebourg, ministre du redressement irresponsable de l'industrie, qui conclut : "un service de Solex électriques sera aussi en libre-service devant l'aéroport. Nous pensons d'ailleurs installer une centrale nucléaire place du 18 juin 1940, clin d'oeil à notre appel à la résistance, pour alimenter le réseau électrique de recharge des Solex français."

De sources bien désinformées, les droits d'exploitation seraient ouverts sur le cimetière Montparnasse afin de "recycler toutes les matières fossiles combustibles locales utiles à la production d'énergie de la France socialo-irresponsable", indique la préfecture par communiqué de presse.

#tour Montparnasse | #aéroport | #Notre Dame des Landes | #Anne Hidalgo | #Arnaud Montebourg

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 12-09-2013

Le petit pois est moins rond qu'avant

suivant : 17-09-2013

Frais d'optique : la cour de comptes fustige le remboursement du monocle

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | contact | à propos des cookies | mentions légales