Désinformations.com

Eden in France 2050

correspondance de Saint Soluteur les Turins
publié le 05-10-2013

Le monde entier s'accorde sur le fait que la France est un pays magnifique, varié, où l'on mange bien. En revanche, les Français qui l'habitent - mal polis, râleurs, arrogants, racistes - le sont moins. Il serait souhaitable de garder le pays, en se débarrassant de ses habitants (plus précisément : presque tous ses habitants). Ce qui pourrait paraître une boutade est en fait un projet en bonne voie, et des experts de la NSA ont rendu récemment un rapport (qui aurait dû rester secret) appelé "Eden in France 2050", indiquant que cet objectif pourrait être atteint avant 2050. Bien sûr, en cette période de paix européenne, il n'est nullement question de vider la France de ses habitants par voie militaire. D'ailleurs, maints exemples du passé ont prouvé que ce type d'action ne marche pas. Les choses doivent se faire en douceur, sans violence, en limitant les souffrances au maximum. Le meilleur moyen pour y parvenir est d'exploiter une faiblesse naturelle des hommes : la paresse. Il suffit donc, pour se passer des gens, de se passer de leur travail ; le reste suivra.

Sur le chemin du paradis, le petit pont de bois qui ne tenait plus guère que par un grand mystère et plein de cadenas
CC Flickr - Thomassin Mickaël

Le projet est en bonne voie. Après la disparition des secrétaires remplacées par les ordinateurs personnels, la France est sur le point d'éliminer sa population de caissières, grâce aux robots dans les stations de trains et les supermarchés. La population d'infirmiers est aussi en voie de régression, et de façon encore plus simple puisqu'on ne les remplace par rien. L'éradication des ouvriers du secteur industriel français s'effectue grâce au rachat et à la fermeture de nos usines par des financiers de pays qui veulent garder les leurs. Les cadres ne sont pas éliminés pour le moment, mais beaucoup d'entre eux sont employés à gérer des conflits internes à l'entreprise qu'ils ont eux-mêmes créés, ce qui signifie qu'une bonne campagne de désinformation permettra au moment voulu de s'en débarrasser. Il reste les fonctionnaires de l'Etat et les fonctionnaires territoriaux pour lesquels l'Etat irresponsable (PS ou UMP) ne parvient toujours pas à trouver de solution assez rapide, en dépit des incessantes recommandations des organismes de référence. Heureusement, les futures victoires du FN mettront un terme à cette gabegie UMPS.

Cependant, la France ne devra pas être totalement vidée. Il faut ici nuancer un peu notre propos. L'idée est d'en faire un beau jardin que les gens pourront visiter pour se détendre, pendant des vacances récompensant une bonne année de travail. Il faudra donc des avions pour acheminer les visiteurs, de bonnes routes pour qu'ils aillent d'un parc à l'autre, de bons restaurants pour les satisfaire au ventre, des hôtels confortables, et des jardiniers pour que le pays conserve son bel aspect.

Cécile Dubonchoix, notre conseillière en logement-environnement-placement témoigne : "Pour la conservation du bel aspect, le rôle des militants EELV est capital, en ce sens qu'ils s'opposent à la quasi-totalité des projets industriels sur le territoire, favorisant ainsi la transformation du territoire en parc d'agrément". Même si, comme M.Legincheux nous le rappelle, y a actuellement un débat à propos de l'aéroport de Notre Dame des Landes qui permettrait d'acheminer des visiteurs dans l'Eden Nantais. Pour les routes et les hôtels, pas de problème : les entreprises de bâtiment et de travaux publics fonctionnent bien. Le chômage n'existe pas dans ce secteur. Selon Mrs Sandra Aspen, notre conseillère aux USA : "La cohérence du projet est assurée".

Il reste une proportion stabilisée d'agriculteurs qu'il faut garder pour continuer à produire de la bonne bouffe française, du vin de Bordeaux et de la charcuterie corse. Cependant, même dans les secteurs utiles, il est possible de diminuer le nombre de Français, comme Air France le prouve dans le secteur des transports, soutenant ainsi l'adage : "moins il y a de Français, meilleur est l'accueil".

La préparation culturelle de la population à ces mutations a fait ses preuves : si tout le monde veut du travail, beaucoup d'emplois demeurent non pourvus, parce qu'ils demandent de travailler pour un faible salaire dans des conditions éloignées d'Eden-France 2050, et dans des secteurs incompatibles avec la vocation gastronomique et paysagère de la France. En revanche, les concours de cuisine télévisés, les émissions sur le jardinage et sur le tuning de voitures motivent les jeunes qui se précipitent sur les formations de cuisinier, paysagiste, et de mécaniciens auto. Et le sport (car il faudra "coacher" les visiteurs sportifs pour leur jogging dans les beaux paysages ruraux) demeure un secteur très attractif où les candidats aux STAPS (formation des éducateurs sportifs) se bousculent.

Cependant, il existe un écueil majeur : l'immigration. Alors que les Français, même de deuxième génération, s'adaptent très bien au projet Eden in France 2050, des hordes de travailleurs besogneux et peu exigeants cherchent à venir s'installer en France, au plus grand mépris du projet gastronomique et paysager de la France. Ils menacent le bel édifice. Que les étrangers se le tiennent pour dit : la France doit devenir un lieu de détente, pas un endroit pour besogner. Sur ce point, il est permis d'espérer de quelque minorité d'immigrés portés sur la mendicité pour nuire à la réputation de l'ensemble de la population courageuse qui vient chercher un mode de vie décent chez-nous. Pour cela, il est important de souligner combien cette minorité est mauvaise, et combien elle est malhonnête, quitte à prendre le risque de quelques règlements de comptes dans un futur proche. Les médias, épaulés par un personnel politique compétent s'y emploient.

Grâce aux efforts conjugués de tous, le projet Eden in France 2050 gagnera.

#Eden | #France | #français | #NSA | #tourisme

 

Correspondant à Saint Soluteur les Turins

lire tous ses billets

 

précédent : 04-10-2013

L'exemple de Monoprix fait tache d'huile dans les écoles

suivant : 05-10-2013

La réduction de la vitesse sur les routes départementales se poursuivra

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales