Désinformations.com

Paris-Saclay: un choc de modernisation pour la France

correspondance de Saint Soluteur les Turins
publié le 11-10-2013

Jean-Marc Ayrault a orienté des investissements d'avenir en faveur de l'installation de l'Ecole Centrale, d'Agro-Paris-Tech et de l'Institut Mines-Télécoms sur le territoire d'excellentissime excellence scientifique du plateau de Saclay. Ce choc d'amélioration de la science s'allie à un choc de modernisation des transports qui met, par anticipation, la France au premier rang du classement de Shangaï. En effet, il sera possible de rallier Paris et Saclay, en moins de 40 minutes avec la future grande boucle du métro, qui sera bardée de nouvelles technologies. Pour la réaliser, il ne manque que l'accord des élus d'EELV qui préféraient isoler le site de Saclay du reste du monde, ainsi qu'un budget équivalent à celui de la Grèce à charge de l'Etat et de la Région.

Le plateau de Saclay, pôle d'excellence
CC Flickr - Plateau Partie

Une fois que ces obstacles négligeables seront surmontés avec ambition pour la France, les travaux commenceront. D'après Jean-Paul Dubonchoix, notre conseiller transports et modernité, "leur commencement est prévu pour 2045, soit 5 ans avant la finalisation du plan Eden in France 2050". Et notre conseiller ajoute : "C'est énorme !"

En attendant, des solutions pratiques et ingénieuses permettront de conjuguer excellence scientifique, qualité des transports et lutte contre les maladies cardio-vasculaires. En effet, le projet sera bon pour la santé. Actuellement, les locaux des écoles d'ingénieurs prestigieuses qui vont déménager sont proches d'une gare. Sur le plateau, il faudra 45 minutes de marche à pieds pour descendre à la gare la plus proche, située dans la vallée en contrebas. C'est donc un grand progrès car ces trajets pédestres feront grimper au top la santé cardio-vasculaire des étudiants et des personnels du plateau de Saclay. D'ailleurs, des statistiques portant sur la santé des étudiants de Sup Elec (sur le site depuis 1975) montrent que, s'il n'y avait pas l'alcoolisme (également présent dans d'autres écoles d'excellence), celle-ci serait meilleure que celle des étudiants qui n'ont que 5 minutes de marche pour aller à la gare.

Les étudiants à mobilité réduite et ceux dont la soirée de la veille ne permettra pas un effort soutenu pourront cependant prendre des bus entre la gare et leur école. Les bus bénéficient déjà de circulations spécifiques qui les mettent à l'abri des embouteillages, et la plupart d'entre eux passent plusieurs fois dans la journée (sauf les week-ends et durant l'été).

Quant aux chercheurs et étudiants d'excellence dont le logement est à trois ou quatre correspondances et quatre heure quotidiennes de transports en communs du plateau de Saclay, ils préféreront la voiture. Ils bénéficieront d'un réseau routier francilien saturé, dont les embouteillages commencent vers 7 heures du matin, et dont aucune extension n'est prévue. D'ailleurs, en raison des ravages de l'alcoolisme en milieu étudiant, il est préférable que les jeunes automobilistes d'excellence n'aient pas le loisir de rouler trop vite.

Pour finir, laissons la parole à François Dubonchoix, président de Paris-Sud-Avenir-Désinformance. Selon lui, et comme nous en sommes tous convaincus : "Ce sont des étudiants et des personnels au top de leur forme physique et mentale qui viendront gagner des prix Nobel et inventer la France de demain à Paris-Saclay (enfin Saclay-Saclay, parce qu'à Paris, il ne restera plus grand chose)".

#Paris Saclay | #choc | #modernisation | #pôle d'excellence

 

Correspondant à Saint Soluteur les Turins

lire tous ses billets

 

précédent : 10-10-2013

Féminisation du Panthéon : Anne Hidalgo n'est pas prête

suivant : 11-10-2013

Le Prix Nobel de la Paix distingue Bachar Al Assad au détriment de François Hollande

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales