@desinfopointcom

Bonnets d'âne : la fronde des cancres fait trembler l'Etat

correspondance du Microcosme
publié le 13-11-2013

Dans le bruit et la fureur de cette France maurassienne qui se révolte contre l'impôt révolutionnaire destiné à financer les bonnets rouges, dans la nuit du 11 au 12 novembre, tandis que résonnaient encore quelques sifflets dérisoires, dernières plaintes essoufflées bien trop faibles pour éteindre la flamme du soldat inconnu, est née une rébellion plus terrible et plus redoutable encore : les cancres en ont ras-le-bol ! Et malgré la réforme des rythmes scolaires supposée les aider à relever un peu la tête, et si possible dans le même temps leurs notes pathétiques qui les condamnent dès l'école maternelle au chômage à vie, rien n'y fait, les cancres collectent et collectionnent toujours les 0/20 ou pire, les 1,5/20, incapables d'inverser la courbe de leurs mauvais résultats avant la fin de l'année scolaire. La menace pointe déjà au bout de cette plaine, ce Waterloo scolaire : un 9/20 en informatique, rédhibitoire de toute ambition en la matière d'avenir.

Jean-Marc Ayrault et Vincent Peillon se penchent sur le drame des élèves qui risquent le 9/20 en informatique
CC Flickr - Parti socialiste

La révolte prend déjà les habits de la révolution, celles des bonnets d'âne. Du fond de la classe, près du radiateur, le son sourd d'un grondement maudit roule vers les premiers rangs : "aujourd'hui, nous portons tous des bonnets d'âne", revendique, en colère, Charles-Edouard Duredoublement, porte-parole de la Confédération Automne des Bonnets d'Ane Libres d'Esprit (CABALE), "demain, nous huerons les enseignants !"

Pris de panique, le gouvernement irresponsable a réuni une cellule de crise pour lancer rapidement "une grande conférence sociale des cancres et des bonnets d'âne afin de trouver un accord sur les conditions d'attribution des mauvaises notes et sur la dignité du port du bonnet d'âne". De sources bien désinformées, plus aucune note inférieure à 10/20 ne sera attribuée, notamment en informatique, et le port bonnet d'âne devra être revalorisé : "le port du bonnet d'âne doit être vécu comme une incitation à l'effort scolaire", rapporte Vincent Peillon, ministre de du redressement de l'Education, "de même, le cancre doit comprendre que sans lui, il n'y a pas d'élite. Et le chômage à vie pour cause d'échec scolaire ne doit plus être vécu comme une honte à vie : il faut rappeler à ces jeunes sacrifiés, alors que nous commémorons ces jeunes qui ont permis de faire durer la Grande Guerre plusieurs années, que la Nation leur sera un jour reconnaissante de leur contribution patriotique à l'effort d'économie budgétaire. Bonnets rouges et bonnets d'âne siffleront alors de concert le chef de l'Etat place de l'étoile en hommage à ces générations inconnues sacrifiées au nom de l'intérêt général."

#bonnet | #Vincent Peillon | #9/20 | #ras-le-bol |

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 12-11-2013

Le bonnet rouge soumis à l'impôt révolutionnaire

suivant : 14-11-2013

La fin du droit à la pute opposable augmentera la croissance de 0,3 points

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales