@desinfopointcom
credit33.fr

Dernière à l'Eurovision, la France démontre l'inexorable déclin de sa diplomatie

du Rédacteur Suprême
publié le 12-05-2014

Que vaut aujourd'hui la France sur la scène internationale ? Rien, ou plus exactement, "two points", attribués par les jurés de l'Eurovision en Suède et en Finlande. "Ces deux points sont symboliques des conséquences désastreuses des deux années d'irresponsabilité socialiste pour notre diplomatie", analyse Jean-François Copé, qui fustige "l'influence française réduite à néant". Le président par putsch de l'UMP réclame donc logiquement la démission de celui qui a été élu suite à la tragédie électorale qui a frappé l'ex-présidentissime, et n'exclut pas d'engager une procédure devant la Haute Cour de Justice de la République pour "haute trahison de l'idéal culturel porté par l'Eurovision".

Splendeur passée de la diplomatie française
CC Flickr - European Parliament

L'affaire est grave et les faits accablants. La France est la risée de tous les peuples de l'Atlantique à l'Oural, et même au-delà puisque le concours de l'Eurovision est très suivi en Chine. Facteur aggravant, en raison du caractère sexuellement indifférencié du vainqueur, drag-queen autrichienne de son état, l'édition 2014 de l'Eurovision a de fait été commentée sur les cinq continents : "or que regarde-t-on dans un classement ?", s'émeut Jean-François Copé, "le premier et le dernier !".

Le gouvernement irresponsable a tenu à réagir ce soir, "avec courage et abnégation", à la crise née de la catastrophique prestation de nos candidats à l'Eurovision. C'est Manuel Valls en personne, flanqué d'Aurélie Filippetti, ministre du redressement de la culture, et de Laurent Fabius, ministre de la diplomatie en ruine, qui a analysé les résultats. S'il estime que la dernière place de la France "démontre incontestablement une analyse défaillante de l'environnement concurrentiel et capillaire de la chanson européenne, plus favorable à la barbe qu'à la moustache", le premier ministre juge toutefois "excessive" la réaction du président par putsch de l'ex-parti unique : "il n'y a que 12 points à distribuer, ils se sont concentrés sur des candidats forts comme ceux de l'Autriche, des Pays-Bas et de la Suède, laissant peu de place pour l'originalité de la création française".

Manuel Valls a profité de cette conférence de presse pour dénoncer les "déclinistes qui profitent de la situation pour répandre de fausses analyses sur l'état de la France" et a démenti avec virulence tout lien entre le classement de l'Eurovision 2014 et un rendez-vous demandé en urgence ce matin par les analystes de l'agence de notation Bad Moods : "ils voulaient savoir jusqu'à quelle année en vrai nous n'allons pas respecter nos engagements européens et ils ont plutôt montré leur soulagement face à la bonne nouvelle que représente pour notre service public audiovisuel la non-organisation de l'Eurovision 2015".

#Conchita Wurst | #Autriche | #Eurovision | #diplomatie | #two points | #Manuel Valls

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 12-05-2014

La désinformation de Maître Roger inscrite au Patrimoine culturel immatériel de l'Humanité

suivant : 13-05-2014

Fonte des glaciers de l'Antarctique : l'agent immobilier vend des villas pieds dans l'eau à Aurillac

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales