@desinfopointcom
credit33.fr

Le Conseil d'Administration d'Al Qaïda approuve le projet de budget 2003 et le Business-Plan 2003-2006 présentés par Oussama Ben Laden

du Rédacteur Suprême
publié le 17-10-2002

Les actionnaires de référence et personnalités qualifiées de l'organisation islamiste mondiale ont accordé un satisfecit au terroriste milliardaire d'origine saoudienne. Les débats ont porté en particulier sur la stratégie de communication institutionnelle et sur la diversification des services.

Le conseil d'administration d'Al Qaïda Corporate
CC Picasa - Didier

Al Qaïda Corporate est la holding du groupe terroriste, domiciliée jusqu'en décembre 2001 dans une caverne afghane. Les nouvelles conditions économico-politiques créées par le gouvernement de l'après Talibans, et en particulier la suppression des zones franches pour "activité anti-américaine", ont conduit cette holding à rechercher une nouvelle adresse. C'est aujourd'hui le principal achoppement du dialogue en Oussama Ben Laden et ses actionnaires qui attendent "un signal fort tenant compte des exigences fiscales du Groupe". Le chef intégriste a promis "un plan d'action à l'horizon de la clôture des comptes de la mi-2003".

Par ailleurs, les actionnaires se sont déclarés "pleinement satisfaits" de la stratégie "notoriété immuable" initiée par le chef charismatique des terroristes en septembre 2001. "L'assassinat du général Massoud puis les attentats du 11 septembre ont permis à Al Qaïda de se faire mieux connaître", ce qui, pour Oussama Ben Laden, "crédibilise son offre future de menaces terroristes" et contribue déjà "à l'équilibre des fondamentaux économiques du Groupe". Le meurtrier se félicite aussi "des excellentes conditions de négociation obtenues avec les fournisseurs du fait de cette nouvelle notoriété", ce qui a permis à Al Qaïda de gagner 14 mois sur son programme triennal de cost-cutting annoncé lors de l'Assemblée Générale de 2000 pour rassurer les investisseurs.

Après la traditionnelle pause thé à la menthe, la discussion du Business-Plan 2003-2006 a été l'occasion d'un véritable débat de fond entre le terroriste suprême et ses actionnaires. "Les prévisions de croissance d'Al Qaïda nous permettront de réaliser d'importants investissements", a souligné Oussama Ben Laden, qui voit dans le terrorisme international un "marché en cours de concentration" au sein duquel "les potentialités de croissance d'Al Qaïda sont largement supérieures à celles de ses concurrents".

Les projets de diversification permettront à l'organisation terroriste de consolider ses positions financières. Sur ce sujet, le charismatique leader d'Al Qaïda avance prudemment et doit tenir compte de la frilosité de ses actionnaires. "Nous devons oser sortir de notre métier de base, le terrorisme de masse, pour tirer parti des véritables centres potentiels de profits que sont les services associés", a-t-il défendu dans son Business-Plan, avant de mettre l'accent sur les succès enregistrés lors des premières opérations de cross selling, citant par exemple "la vente de drapeaux américains après le 11 septembre" ou encore, plus récemment, "les investissements dans des entreprises de distribution de gilets pare-balles dans la région de Washington".

A l'issue de cette réunion marathon, les membres d'Al Qaïda se sont déclarés "très satisfaits du chemin accompli" et ont célébré ce grand moment d'entente constructive en partageant un couscous royal, non sans avoir sacrifié au préalable deux vierges par actionnaire.

#Al Qaida Corporate | #conseil d'administration

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 17-10-2002

Décentralisation : rétablissement de la gabelle, de la particule et du droit d'aînesse

suivant : 18-10-2002

Tareck Aziz rejoint Désinformations.com

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | contact | à propos des cookies | mentions légales