@desinfopointcom
credit33.fr

Taille du pénis : les hommes veulent connaître l'écart-type

correspondance de Saint Soluteur les Turins
publié le 03-03-2015

Une étude britannique a compilé plus de 20.000 mesures prises sur 15.521 hommes pour livrer la taille "normale" moyenne d'un pénis, au repos et en érection. La réponse est 9,16 cm au repos, et 13,12 cm en érection. Les réactions des internautes mâles à la lecture de cette étude vous sont révélées en exclusivité par Désinformations.com.

Rocco Siffredi, membre du panel, est-il un point aberrant au niveau de l'écart-type ?
CC Pixabay

Tout d'abord, les internautes, très fort en calcul mental dès qu'on parle de longueur de sexe ont réalisé que seulement 5.000 hommes ont réussi à se faire mesurer à la fois au repos et en érection. Donc, soit ces personnes étaient initialement en érection, et n'ont pas réussi à l'arrêter, soit ils n'ont pas pu quitter l'état de repos. Ce biais était-il causé par la personne effectuant les mesures ? Comment ? Agent trop sexy, ou pas assez ? Et : "on-t-elles bien mesuré comme il faut ?"

C'est ce qu'on appelle en statistiques un "biais d'estimateur", lié au fait que la personne qui fait la mesure n'est pas forcément capable de la faire correctement ou complètement. D'autres se sont demandées si les personnes trop complexées par un pénis petit ne seraient pas venues la faire mesurer, biaisant la moyenne à la hausse. Cela les a amené à réfléchir sur les biais d'auto-sélection.

Surtout, de nombreux lecteurs se sont interrogés sur l'écart entre la taille de leur propre appendice avec l'écart moyen (notion d'écart-type). Ou formulé plus précisément : "quelle est la proportion des gens qui ont le même écart que moi avec les dimensions moyennes ?" Bref, ils se posent des questions sur les quantiles.

D'autres, subtils s'interrogent ainsi : "d'accord, la taille moyenne en position de gloire est 13,26 cm." Cela implique-t-il que 13,26 cm est la longueur la plus fréquente ? Les voici plongés dans la question des "modes" en statistique (rien à voir avec la collection d'été 2015).

Carl-Philippe Dubonchoix, expert en vulgarisation des mathématiques auprès de Désinformations.com commente : "Quand on dit : «les dernières statistiques pré-électorales donnent Marine Le Pen est donnée gagnante aux prochaines élections», la réponse la plus commune chez les français de sexe masculin est : «En tout cas, elle dit moins d'abominations que son père». Mais, questionnés sur l'évaluation statistique de la taille des sexes, les hommes se posent des questions beaucoup plus pertinentes et critiques vis-à-vis des méthodes employées. Il est clair que la métro-sexologie est un excellent outil de vulgarisation des mathématiques. Peu d'hommes feraient de tels efforts d'abstraction si on les interrogeait sur d'autres sujets comme le calcul du PIB d'un pays, d'une dispersion en vitesse dans un gaz, ou du taux d'inflation (à moins que là encore, il s'agisse d'une inflation intime)."

Bref, les mesures portant sur le membre viril sont d'excellents outils de questionnement scientifique. La prochaine question que nous aborderons est : "quel poids un homme peut-il soulever avec son sexe ?"

#taille pénis | #écart type | #inflation

 

Correspondant à Saint Soluteur les Turins

lire tous ses billets

 

précédent : 03-03-2015

Une nouvelle tête pour guider l'excellence de la recherche et de l'enseignement supérieur

suivant : 04-03-2015

Le virus de la grippe aviaire envahit les smartphones

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales