Désinformations.com

L'inventeur du trombone présente ses excuses au monde

correspondance du Microcosme
publié le 10-03-2015

Le norvégien Johan Vaaler, qui a déposé le brevet "trombones et autre fils tordus pour usages bureautiques", a décidé de prendre la parole pour présenter ses excuses au monde : "je regrette l'impact écologique des trombones : une fois déformés, impossible de les redresser, il faut alors les jeter, quel gaspillage !" Si l'on mettait bout à bout les trombones dépliés produits chaque année par son entreprise, on pourrait faire 164 fois le tour de la Terre, selon l'estimation de Johan Vaaler lui-même.

S'il te plaît, dessine-moi un trombone

Premières victimes des trombones, les ours polaires et les abeilles qui meurent par meutes entières. Une vidéo virale sur Internet dénonçait récemment la pollution engendrée par les trombones, en mettant en scène un monde dominé par les trombones après la troisième guerre mondiale, opposant les êtres humains à leurs créatures robotisés : les trombonoïdes, lesquels, pour se libérer de leur esclavage, détruisent méthodiquement les villes et asservissent à leur tour les êtres humains.

"Une vidéo fiction", clameront les tenants d'un monde trombonisé, notamment Yvon Dubonchoix, PDG de la PME "Trombinoscope", quel répond la funeste analyse de l'association Monde Sans Trombones (MST) : "cette vidéo est un présage, un avertissement".

"Trombono delenda est !" s'écrie Quentin Dubonchoix, porte-parole de MST. Le débat est lancé et les plus grands décideurs de ce monde s'emparent à leur tour de ce sujet de société : "je ne veux pas que la Terre se coince dans un trombone", prévient Vladimir Poutine, bien décidé à soustraire le monde au diktat des trombones.

#trombone | #inventeur | #gaspillage

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 10-03-2015

Dropped : crash d'hélicoptère en Argentine et nuit blanche à l'AFP

suivant : 13-03-2015

Les gauches parallèles se croisent sur les ronds-points

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales