@desinfopointcom

Le Kalashnistan résiste à la pression politique et militaire imposée par le Curmisthan

du Rédacteur Suprême
publié le 08-12-1999

Depuis le coup d'État militaire du 9 novembre 1999 qui a permis au Général Ali Benev de prendre le pouvoir à Curminabad, la tension militaire n'a fait que s'accroître, surtout après la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays le 13 novembre.

Résister à la pression
CC Pixabay

Le Curmisthan a mis fin à une fragile trêve des confiseurs de la manière la plus brutale qui soit en lançant une offensive de grande envergure le lendemain de Noël, dans la zone montagneuse du nord du pays. Le gouvernement démocratique du Kalashnistan a immédiatement riposté par une contre-offensive dans les plaines de l'ouest, tout en contenant l'avancées des troupes curmisthanaises dans la montagne.

La Communauté Internationale s'est immédiatement émue de ces événements graves. L'émissaire kenyan dépêché par l'ONU, Mamadou N'Gosh, est revenu à New York.

La situation paraît aujourd'hui extrêmement confuse à la frontière entre les deux ex républiques soviétiques. Les journalistes internationaux sont en train de replier bagage tandis que les deux gouvernements rivalisent dans la transmission d'informations totalement invérifiables sur la situation militaire.

La seule chose qui paraisse sûre à l'heure où nous mettons en ligne la présente édition est que le Kalashnistan résiste à l'offensive curmine, ruinant ainsi les espoirs du Général Benev qui avait annoncé dans un long discours, le jour de Noël, que "avant l'an 2000, la province du Kalashnistan conquise au 12ème siècle par le Grand Aga Ga serait à nouveau réunie dans le Grand Curmistan".

Le conseil de sécurité de l'ONU doit se réunir mercredi 5 janvier pour examiner la question d'une intervention militaire mais aussi pour trouver une solution à l'imbroglio diplomatique qui est né de l'offensive curmine contre le Kalashnistan.

N'oublions pas enfin que les deux ex républiques soviétiques maîtriseraient la technologie nucléaire, ce qui contribue à l'émotion de la communauté internationale.

#Kalashnistan | #Curmistan | #Ali Benev | #émissaire ONU |

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 07-12-1999

La vérité sur le bug : VOUS ETES LE BUG !

suivant : 09-12-1999

Expérience pilote à Lille : la lutte contre les déjections canines connaît un tournant important

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales