@desinfopointcom

Charlotte Elisabeth Diana : l'influence française ne faiblit pas au Royaume-Uni

du Rédacteur Suprême
publi le 05-05-2015

Le couple princier a communiqué son choix de prénoms pour sa nouvelle-née, quatrième dans l'ordre de succession au trône britannique. En nommant la Charlotte, Elisabeth, Diana, les jeunes époux de la maison Windsor démontrent une parfaite maîtrise de la synthèse nécessaire à l'apaisement d'une famille encore traumatisée par les nombreux drames qui l'ont éprouvée, depuis la croissance dramatique des oreilles du Prince Charles jusqu'à la tragédie du Pont de l'Alma. Ce sens de la synthèse n'a pas échappé aux observateurs de la vie d'outre-Manche qui y détectent l'influence inattendue de la France, et plus particulièrement de son président irresponsable.

Kate et William lors d'une précédente sortie de la maternité
CC Wikimedia

Déjouant tous les pronostics des bookmakers, le duc et la duchesse de Cambridge ont en effet démontré un remarquable sens de la famille dans le choix des prénoms : Charlotte, hommage évident à son grand-père, Charles de Galles, prochain roi  ; puis Elisabeth, hommage appuyé à l'actuelle et inusable reine ; et enfin Diana, qu'on ne présente plus, celle qui a défrayé la chronique des scandales people avant que d'accéder à une gloire posthume comme une chandelle dans le vent.

On notera au passage que l'ordre des prénoms témoigne lui-même d'un inouï sens des préséances. Doté d'une cote honorable de 15/1, le prénom Diana est bel est bien choisi, comme l'espéraient secrètement les afficionados de feu l'ex-princesse de Galles, mais en troisième et dernière position, pour ne pas froisser la reine que l'on sait ombrageuse à cet endroit.

Comment un couple aussi jeune a-t-il pu faire preuve d'autant de maturité dans cette délicate alchimie dont on parlera encore dans toutes les bonnes familles d'ici au moins deux générations ? "Il y a une indiscutable French Touch", nous confie James-Robert Goodchoice, consultant en windsorologie auprès de notre rédaction, qui révèle que "William et Kate ont consulté François Hollande sur l'art de la synthèse lors d'un séjour récent dans le Lubéron".

L'influence française au Royaume-Uni, loin de faiblir comme le voudraient des esprits chagrins, ne cesse donc de croître grâce à François Hollande. Ce ne sont plus seulement les armoiries qui évoquent "Dieu et mon Droit" : les règles d'octroi des prénoms britanniques obéiront désormais à l'art de la synthèse hollandienne. Nos sources bien désinformées proches du Palais de l'Elysée n'ont pas souhaité démentir les propos de James-Robert Goodchoice : "Honni soit qui mal y pense", s'est borné à commenter le porte-parole du président irresponsable.

#Charlotte Elisabeth Diana | #Windsor | #Kate Middleton | #William | #prince Charles | #pont de l'Alma | #François Hollande

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

prcdent : 05-05-2015

Ni Nellie Bly, ni Edwy Plenel n'auraient fait carrière avec la loi sur le renseignement

suivant : 06-05-2015

Quel cadeau d'anniversaire offrir à Maître Roger ?

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Dsinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | propos des cookies | mentions lgales